En direct

Béziers L'office d'HLM en difficulté

JEAN LELONG |  le 13/10/2000  |  HéraultLogement socialEntreprisesImmobilierLogement

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Hérault
Logement social
Entreprises
Immobilier
Logement
Valider

Un rapport de la MIILOS juge la situation « très préoccupante »

Dysfonctionnements administratifs, personnel démotivé, résultat financier en chute constante, insuffisance de l'autofinancement, opérations neuves déséquilibrées dans leur exploitation. C'est un rapport très critique que la mission interministérielle d'inspection du logement social (MIILOS) vient de consacrer à la gestion de l'office municipal d'HLM de Béziers.

A la tête d'un parc de 5 800 logements, l'office a enregistré, en 1999, un déficit de 8 millions de francs (1,2 million d'euros). La perte devrait atteindre, cette année, 3,4 millions de francs.

Deux éléments contribuent à plomber les comptes de l'établissement. D'abord, un taux de vacance proche de 10 %, qui prive l'office d'une recette annuelle évaluée à 10 millions de francs (1,5 million d'euros). Ensuite, un niveau d'impayés élevé, voisin de 4 %. Jusqu'au milieu des années 90, le produit des placements financiers avait permis de masquer le déficit d'exploitation. Mais cette ressource a progressivement fondu.

Autofinancement négatif

Résultat, l'office affiche, depuis plusieurs années, un autofinancement fortement négatif : 5,6 millions de francs (850 000 euros) en 1998. « La situation financière de l'office est devenue très préoccupante depuis l'exercice 1995 », souligne la MIILOS.

Le rapport pointe aussi la faiblesse des aides de la municipalité et le poids croissant de la taxe foncière. Au plan des méthodes, il relève des irrégularités dans la tenue comptable et un insuffisant suivi des opérations. Sans contester les conclusions de la mission, le président de l'office, Raymond Couderc, maire de Béziers, invoque des circonstances atténuantes : difficile mise en place d'un système informatique, flottements ayant précédé l'arrivée d'une nouvelle directrice, en mars 1999. Une réorganisation est engagée. L'office entreprend de se rapprocher de ses locataires. Il ouvre, ce mois-ci, une agence décentralisée à la Devèze et annonce une politique de renouvellement urbain dans ce quartier qui concentre la moitié du parc. Les objectifs : ramener la vacance à 6 % d'ici à 2005 et faire tomber à 1,5 % le taux des impayés. Le retour à l'équilibre financier n'est toutefois pas attendu avant 2003.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Date de parution : 08/2020

Voir

Handicap et construction

Handicap et construction

Date de parution : 07/2020

Voir

Montage d’une opération immobilière privée

Montage d’une opération immobilière privée

Date de parution : 07/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur