En direct

Beton Pleins feux sur la mise en oeuvre

JEAN-MICHEL GRADT |  le 26/04/2002  |  Pas-de-CalaisFrance entièreEuropeIndustrieProduits et matériels

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Pas-de-Calais
France entière
Europe
Industrie
Produits et matériels
Béton
Valider

Sommaire du dossier

  1. Des murs isolés et revêtus exécutés en une fois
  2. Sommaire dossier BETON
  3. Prévoir la résistance et stabiliser les teintes : un modèle
  4. Bétons haute performance : les avancées du programme BHP 2000
  5. Des fibres métalliques pour renforcer les ouvrages
  6. Les bétons ductiles au centre des recherches
  7. La texture du béton révélée par la lasure
  8. Le polissage, haut de gamme des traitements de surface
  9. Préserver la qualité de parement grâce à l'hydrofugation
  10. Les contraintes mécaniques et esthétiques du TGV Méditerranée
  11. Les composites ciment-verre en grandes dimensions
  12. 5 500 t d'adjuvants, un pompage sur 700 m
  13. Des blocs de maçonnerie à double lame d'air
  14. Des murs coulés en béton architectonique avec engravures
  15. Rigueur et suivi sur le chantier pour des parements de qualité
  16. Eclaircir des bétons courants grâce à un additif
  17. Béton autoplaçant pour des voiles complexes
  18. Une structure par points porteurs
  19. Assurer le remplissage de moules inclinés
  20. Le béton prêt à l'emploi (BPE)
  21. Plus de produits soutenus par plus de services
  22. La vogue du béton imprimé
  23. L'Equipement poursuit les recherches sur le béton routier
  24. Projet BAP : deux années et demie d'études et 3,5 millions d'euros
  25. L'activité du BPE et de la préfabrication en hausse
  26. Aménagements agricoles : à la recherche de solutions optimales
  27. Béton UHP : réduire les délais et valider les calculs
  28. Chantiers de beaux bétons
  29. Couler un « beau » béton sur chantier
  30. A la recherche de granulats de substitution
  31. Un outil de prédimensionnement pour la conception des ponts-rails
  32. Des indicateurs pour mesurer la durabilité du béton
  33. Une protection longue durée des armatures
  34. Mortier colle prêt à gâcher
  35. Bicomposant reboucheur de fissure
  36. Ciment pour utilisation agricole
  37. Adjuvants pour BPE et préfabrication
  38. Les glenium en version plus souple
  39. Adjuvants pour bétons autoplaçants et désactivés
  40. Des colorants adaptés aux outils de mélange
  41. Béton pour les ouvrages agricoles
  42. Un entraîneur d'air prêt à malaxer
  43. Mortier spécial
  44. Des superplastifiants adaptés aux usages
  45. Ciment à haute résistance chimique
  46. Coffrage pour les corniches de pont
  47. Pompes à mortier et à béton
  48. Les PRM plus ergonomiques
  49. Suivre les banches de chantier en chantier
  50. Pompes à béton de 42 m de portée
  51. Mobilier urbain en béton
  52. La filiere beton retrouve le sourire
  53. Le béton partenaire de l'environnement
  54. Faciliter la construction des bâtiments
  55. Intégrer les murs antibruit dans le paysage
  56. Retenir les eaux pluviales dans les chaussées
  57. Réguler l'échange thermique des bâtiments
  58. Lutter contre la pollution des exploitations agricoles
  59. Les pavés dépollueurs
  60. Du béton d'environnement en sites ruraux
  61. Bétons de comblement : moins de gêne pour le voisinage
  62. Le béton respectueux de l'environnement
  63. Intégrer les centrales foraines
  64. Trier pour récupérer du granulat
  65. Récupérer le ciment
  66. Un réseau «Matériaux recyclés»
  67. Les projets nationaux présentent leurs résultats
  68. Sols Revêtement de sol antidérapant
  69. Isolation Enduit intumescent coupe-feu pour chemins de câbles
  70. Matériels de chantier Réhabilitation des réseaux par éclatement
  71. Structures, fondations Système antigraffiti pour béton brut
  72. Assainissement Fosse en béton pour assainissement non collectif
  73. Matériaux Colorant pour béton compact
  74. Aménagements urbains Margelles et dalles pour piscines
  75. Outillage Perceuse-visseuse de 18 V
  76. Assainissement Séparateurs d'hydrocarbures allégés
  77. Structures, fondations Mortier de réhabilitation pour réseaux sollicités
  78. Matériaux Superplastifiants pour bap et préfabrication
  79. Outillage Scies double lame à mouvements inversés
  80. Façades, bardages Corniche industrialisée concave
  81. Protection de travail Bottes légères imperméables à 100 %
  82. Les cimentiers investissent le Net
  83. Beton Pleins feux sur la mise en oeuvre
  84. Béton Esthétique
  85. Béton esthétique - Préfabrication Un double éventail de mégastructures réglées au millimètre
  86. Béton esthétique - Voirie Association de matériaux autour d'une place publique
  87. Béton esthétique - Béton banché Double injection pour des parements nets
  88. Béton esthétique - Bâtiment CGE de Toulouse : 3700 m2 de béton blond
  89. Béton esthétique - Réhabilitation Le Havre : respecter l'authenticité des façades
  90. Le lexique du béton esthétique
  91. Structures - 127 m de voile de 14 m de haut coulés en 13 fois
  92. Structures - BUHP et post-contrainte pour conforter un silo
  93. Sécurité - Des banches soumises à des conditions extrêmes
  94. Un nouveau béton ultraperformant
  95. Le Ductal à l'essai
  96. Pate de nettoyage du béton
  97. Deux portails dédiés au calcul de structures
  98. Enduit coupe-feu
  99. Ciments en sacs de 35 kg
  100. Adjuvant pour la préfabrication
  101. Sous-enduit monocouche d'imperméabilisation
  102. Abrasif à projeter pour le nettoyage des surfaces
  103. Hydrofuge en phase aqueuse
  104. Lasure béton
  105. Agent de viscosité
  106. Logiciel de calcul
  107. Dalle en béton précontraint
  108. Systèmes décoratifs pour revêtements de sols extérieurs
  109. Superplastifiant
  110. Connecteur pour plancher mixte acier-béton
  111. Mortier de réparation pour tunnel
  112. Désactivant de surface sans solvants
  113. Sites Internet
  114. Bétons innovants Le temps de l'audace
  115. Béton Ductal Maison-galerie au Muy (Var)
  116. Béton autoplaçant Centre d'art et de culture a Meudon (Hauts-de-Seine)
  117. Béton composite en façade 125 logements à Paris
  118. Coques en béton autoplaçant Couverture des quais de la gare d'Austerlitz, avenue de France, Paris
  119. Voiles gris et blancs 30 logements en accession sociale pour l'OPAC de Paris
  120. Voûte en 3 coques Jetée du terminal 2E à Roissy
  121. Des matériaux autonettoyants et dépollueurs
  122. Une peau métallique appliquée par projection thermique
  123. Construire avec les bétons architectoniques
  124. CONJONCTURE Le marché du béton ralentit
  125. Les TP et les grands chantiers tirent l'activité du béton
  126. Edition 2004 du guide Calcia
  127. Concours d'architecture CIMBETON 2004
  128. Un site internet pour « Adimer » le béton

Après le ralentissement en 2001, l'incertitude en 2002 Côté marché, le ralentissement constaté en 2001 se confirme. Mais les majors du secteur ne sont pas inquiets : pour eux, la France n'est qu'un élément d'un marché européen plus vaste. Côté technique, après des années de mise au point de nouveaux bétons, ce sont les mises en oeuvre qui tiennent la vedette.

Les industriels du béton n'espèrent pas d'embellie pour 2002 et se recentrent sur leurs métiers de base : ciment, granulats, béton et BPE.

«Si très peu d'industriels redoutent une aggravation plus marquée, la majorité table sur une poursuite du ralentissement », note la Fédération de l'industrie du béton (FIB). La baisse prévue devrait être plus marquée dans le bâtiment (de -3,5 % à -4 %) que dans les TP (de -2 % à -2,5 %). C'est pire dans les granulats, avec une prévision à -5 %. Ce ralentissement n'est toutefois pas de nature à « plomber » les résultats des groupes leaders opérant en France. En effet, fortement internationalisés, les majors Holcim, Lafarge, RMC et Ciment Français constituent des pôles supranationaux dans lesquels l'Hexagone représente entre 8 % et 25 % de l'activité béton .

Autre tendance lourde, le recentrage sur les métiers de base : ciment, granulats, béton et BPE. Comme en France le tissu industriel « produits béton » reste encore diffus (752 entreprises recensées l'an passé), la concentration s'aiguise et de nouveaux acteurs apparaissent. Tarmac et Point P (groupe Saint-Gobain) ont pris, l'an dernier, une part active à ce mouvement (une dizaine de rachats). « Point P suit une stratégie visant à ce que l'enseigne soit bien placée dans le commerce de tous les produits de base, quitte à ce que nous les fabriquions nous-mêmes, si nos partenariats locaux ne sont pas satisfaisants, déclare Emile François, président de Point P. Nous nous considérons comme un pré-fabricant de parpaings et de hourdis. Nous sommes sans doute premiers dans ce secteur et présents également sur le BPE. Pour le BPE, nous fournissons des petits clients parfois délaissés par les gros industriels du secteur, qui ont souvent tendance à privilégier les chantiers importants échappant au négoce et aux artisans. »

Dans le groupe Ciments Français, on reste prudent pour 2002. « Nous avions bâti un budget 2002 pessimiste, en baisse de 4 %. Mais après un début d'année meilleur que prévu, nous tablons désormais sur -2 % à -3 % », explique René-Jacques Dupuis, directeur général d'Unibéton (groupe Ciments Français). Pour maintenir ses résultats au bon niveau de 2001 (360 millions d'euros de chiffre d'affaires, 180 centrales, 4,5 millions de m3 vendus), Unibéton table sur le marketing. « Il faut être au plus près des besoins réels du client tout en lui proposant une bonne visibilité, même s'il n'est pas spécialiste. Notre offre est donc organisée selon les types d'utilisation du béton (bâtiment, VRD, fondation...). Côté croissance externe, nous restons attentifs à saisir des opportunités dans les régions qui nous intéressent, là où le groupe est présent dans ses trois métiers. »

Holcim France Benelux, filiale d'Holcim (ex-Holderbank), a fait son apparition fin février dans le paysage industriel. Il fédère Ciments d'Origny, Obourg et Haccourt regroupés sous la bannière Holcim Ciments ; Orsa Bétons est devenu Holcim Bétons ; Mauer, Holcim Mortiers et Orsa Granulats, Holcim Granulats. « Avec 978 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2001, nous représentons 12 % de l'activité d'Holcim et 10 % à 11 % de son résultat opérationnel », explique Bernard Küng, P-DG d'Holcim France Benelux. Très présent dans le Nord et l'Est de la France, il consolide 70 filiales et représentait, l'an passé, 6 millions de t de ciments, 26,6 millions de t de granulats, 4,4 millions de m3 de BPE (105 centrales à béton en France et 45 en Belgique) et 200 000 t de mortiers. Avec une prévision d'activité de -3 % en France et de -4 % à -5 % pour la Belgique et les Pays-Bas, la priorité affichée à court terme est plutôt le ciment, plus que le béton ou le BPE.

Chez Lafarge, le ciment représente 44 % de l'activité globale (13,7 milliards d'euros en 2001) , contre 35 % au pôle « béton granulats ». Le bilan écoulé a été bon : +4 % dans les granulats, grâce notamment à l'évolution favorable des prix en France et au Royaume-Uni et aux ventes de béton (32 millions de t dont 4 proviennent de Blue Circle) « qui sont restées, en France, au niveau record atteint en 2000, alors que la croissance était soutenue en Espagne et au Portugal ». En France, Lafarge Béton, avec ses 15 sociétés, reste le producteur numéro un de BPE (250 centrales, 6,6 millions de m3 et 500 millions d'euros de chiffre d'affaires). Pour son directeur marketing, Georges Magaud, « le marché reste très ouvert mais cette année, avec les élections et des inquiétudes dans les TP, il est difficile de faire un pronostic. Il faudra être d'autant plus rigoureux sur les coûts ». Parmi les facteurs clés à maîtriser : intensifier la prescription et la logistique qui représente jusqu'à 20 % du prix final.

Le britannique RMC Group Plc, en cédant son béton cellulaire (sociétés Durox et Ytong), se recentre sur le ciment, les granulats et le BPE (où il est leader mondial). La France représente 8 % de l'activité du groupe mais 11 % de l'EBITA. Le chiffre d'affaires 2001 de RMC France a atteint 652 millions d'euros ( + 5 % en 2000). « Compte tenu de la taille relativement faible de ses activités de béton industriel (30 millions d'euros environ), les actions de BCIO et de BCL ont été cédées à Tarmac, avec effet au 1er janvier 2002 », explique Jean-Marc Helm, président de RMC France. Ses filiales, Béton de France (béton) et Morillon Corvol (granulats), ont réalisé, en 2001 et pour la troisième année consécutive, leurs meilleures performances financières. Mais 2002 s'annonce difficile : « Nos activités sont en baisse par rapport à 2001, surtout dans les granulats du fait de la chute d'activité dans les TP au 1er trimestre. »

GRAPHIQUES :

- Evolution de la consommation 1990/2001 (Source : FIB/UNICEM/SFIC/SNBPE)

- Evolution de la consommation des principaux produits en 2001

- Le marché des produits béton

« Je signe pour la stabilité en 2002 » JEAN-LOUIS GAZZIELO, président de Lib Industries et de FIB Blocs béton

« Après la forte progression (+ 10 %) en 2000, notre exercice 2001 a connu une quasi-stabilité, ce qui correspond pour le groupe à un chiffre d'affaires de 52 millions d'euros. Mais je le dis tout net, si l'on doit stagner à nouveau cette année au niveau de 2001, je signe tout de suite. L'autre élément fort, c'est la concentration qui s'accélère, au plan national, dans la préfabrication et notamment, dans les blocs. Mon groupe y participe mais avec une stratégie régionale. Mon entreprise, basée dans le Sud-Ouest même si nous possédons une usine à Béthune et une autre à Boulogne-sur-Mer, a racheté au cours des dernières années trois entités, toutes situées dans le Sud : Calzia Astegiano (7,62 millions d'euros de chiffre d'affaires), Laporte (4,5 millions d'euros dans les dalles) et Atrium (12,2 millions d'euros).

Ce mouvement s'explique. Le secteur blocs reste par nature très local car, à 30,49 euros la tonne, le produit voyage rarement au-delà de 100 km. De plus, on compte aujourd'hui peu d'ouvriers dans une usine de préfabrication moderne. Signe que le secteur s'est modernisé et même ultra mécanisé. En contrepartie, il est devenu très capitalistique. Il faut compter une vingtaine de millions de francs pour créer une petite usine (40 000 tonnes par an, les grosses usines allant jusqu'à 200 000 tonnes par an). C'est pourquoi les opérateurs les plus actifs de cette concentration sont les groupes de taille nationale ou internationale, comme Tarmac ou Point P. »

%%GALLERIE_PHOTO:0%%

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur