En direct

Béton blanc sculpté pour l’hôtel de ville

le 26/04/2013  |  Seine-Saint-DenisFrance entièreCollectivités localesBétonInternational

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Seine-Saint-Denis
France entière
Collectivités locales
Béton
International
Produits et matériels
Valider
Bagnolet -

Trois immenses galets décalés en façade, un atrium intérieur impressionnant d’une hauteur de 28 m : l’architecte Jean-Pierre Lott a eu recours au béton architectural blanc pour atteindre les objectifs du projet de nouvel hôtel de ville de Bagnolet (Seine-Saint-Denis) qui sera livré cet été après dix-huit mois de travaux et pour un coût de 23 millions d’euros HT.

Dans la requalification de centre-ville, ce projet crée une place de l’hôtel de ville, ouvre un dialogue avec l’ancienne mairie (bâtiment néo-classique 1900 conservé et relié au nouveau par une passerelle) et propose un bâtiment dont l’échelle compose avec le bâti existant. Sur un terrain en pente, la partie du bâtiment neuf vis-à-vis de l’hôtel de ville historique est à son gabarit. Sur l’arrière du bâtiment, l’échelle est celle d’un immeuble de logements mitoyen. Le bâtiment s’installe donc sans heurts dans le site en élaborant une échelle et des proportions.
« Pour répondre à ce programme, le béton architectural m’a permis d’élaborer un projet conceptuel : faire des dessins, exprimer des formes sophistiquées en assurant une continuité entre la conception et la réalisation », explique Jean-Pierre Lott. Exemples : les trois galets décalés, sculpture qui noue un dialogue entre les deux bâtiments, ou l’atrium qui crée un événement dès l’entrée. Fait de courbes et de décalages, cet atrium, très élaboré techniquement et esthétiquement, capte d’un seul coup d’œil les huit niveaux. Le visiteur comprend immédiatement son fonctionnement.

Calepinage des façades

Ce béton architectural, produit technique, exige des précautions de mise en œuvre. « Il faut savoir maîtriser la teinte malgré les conditions atmosphériques changeantes, veiller à réaliser un coffrage parfait et étanche, presque un moule, pour éviter tout défaut sur l’ouvrage, enfin bien maîtriser le calepinage des façades pour obtenir un bel effet esthétique les façades », souligne Hugues Fournaison, directeur de l’exploitation bâtiment de l’Urbaine de Travaux. Mais ce béton présente bien des avantages. Structurant, en façade sans finition, brut fini, il oppose une grande résistance au feu, et présente une garantie de pérennité tout en permettant une souplesse de forme et de mise en œuvre.
Carlos da Silva, responsable des produits spéciaux chez Cemex, précise que « 7 424 m 3 de béton ont été utilisés, dont 1 208 m 3 de béton CXB architectonique blanc et 441 m 3 de béton CXB haute performance dont une partie d’autoplaçant ».

PHOTO - 719761.BR.jpg
PHOTO - 719761.BR.jpg - © Ivan Robin
Fiche technique

Maîtrise d’ouvrage : Ville de Bagnolet ; mandataire : Sequano Aménagement. Maîtrise d’œuvre : Jean-Pierre Lott, architecte ; Oasiis, bureau d’études HQE ; Berim, économiste ; Acoustb, acousticien. Scénographe : Jean-Pierre Mas. Fournisseur béton : Cemex. Entreprise générale : Urbaine de Travaux.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Éclairage des espaces extérieurs

Éclairage des espaces extérieurs

Date de parution : 05/2019

Voir

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur