En direct

Béton 1 500 m3 de béton autoplaçant dans un collège

Laurent miguet |  le 18/06/1999  |  Collectivités localesTechniqueHaut-Rhin

La qualité du parement rivalise avec celle des murs préfabriqués. L'injection par le bas permet de couler des voiles de 25 mètres en une seule fois.

A s'y méprendre, les voiles des façades du futur collège de Brunstatt (Haut-Rhin) présentent toutes les apparences du béton préfabriqué. Pas de nid de cailloux, très peu de bulles, une teinte homogène, et une parfaite netteté des arêtes et des chanfreins : tous ces facteurs concourent à entretenir l'illusion. Avec plus de 1 500 m3 de béton autoplaçant (BAP), ce bâtiment détiendra le record de France dans cette technique.

Dans de précédentes expériences, comme celle de la station d'épuration de Richemont en Moselle, l'utilisation du BAP résultait surtout d'objectifs de rapidité. A Brunstatt, les protagonistes du chantier ont choisi cette technique pour répondre aux exigences esthétiques de l'architecte : « Pour des raisons financières, nous avons renoncé à utiliser du béton blanc. En contrepartie, j'ai demandé aux entreprises de respecter un descriptif pointilleux de la qualité du béton », explique Jacques Kuntz, mandataire de la maîtrise d'oeuvre.

Grâce aux compétences d'Orsa Granulat Alsace, de Ciments d'Origny et du laboratoire de CIA (groupe Origny), plusieurs essais ont précédé le choix de la formulation d'un produit intégrant trois types d'adjuvants : une nanosilice Résisil - SL (diamètre de 10, puissance - 9 mm) pour la compacité et un fluidifiant, Eucoflow 346. Avant chaque bétonnage, le test de la table d'étalement reste nécessaire.

Avec Delta Pompages, d'autres séries d'essais ont permis d'arrêter la méthode de mise en oeuvre la mieux adaptée aux banches TP Plus de Satéco, choisies pour leur capacité à résister à des poussées hydrostatiques de 12 t/m2 sur des coffrages qui atteignent jusqu'à 6,50 m de hauteur : « L'injection par le haut laissait des traces ; il ne nous restait plus qu'à tenter l'injection par le bas », raconte Jacky Muller. Chaque jour, cette dernière solution provoque l'émerveillement toujours renouvelé des spécialistes du béton : les cailloux montent avec le reste du produit. Ce miracle de la chimie n'a pas définitivement mis fin aux soucis de Zimmer. Satisfaits du bilan technique de l'expérience, Orsa Bétons et Zimmer attendent encore quelques semaines pour établir un bilan économique définitif : le surcoût du matériau, cumulé à celui du pompage et de la banche, soit un total de 180 à 200 F/m3, avoisine les 50 % par rapport à un béton coulé en place traditionnel.

Un bilan économique à établir

De l'autre côté de la balance, les économies de main-d'oeuvre, tant dans la phase de bétonnage que de ragréage (inexistante avec le BAP), se cumulent avec les gains de temps et l'amélioration de l'organisation : Jacky Muller évalue à un facteur 5 la division du temps de coulage d'un voile. L'injection intervient quand les équipes se mobilisent déjà sur la mise en place de la banche suivante. Au-delà du bilan économique encore incertain, les responsables du chantier constatent des gains inestimables dans la sécurité, le confort, et la satisfaction intellectuelle occasionnés par un chantier de gros oeuvre en béton.

FICHE TECHNIQUE

Maître d'ouvrage : conseil général du Haut-Rhin.

Maître d'ouvrage délégué : Société d'économie mixte de Haute-Alsace (Semha).

Maître d'oeuvre : Jacques Kuntz (mandataire).

Bureau d'études structures : Ellipse.

Gros oeuvre : Zimmer.

Béton : Orsa Bétons.

Shon : 9 400 m2.

Montant des travaux : 63,7 millions de francs TTC.

Calendrier : novembre 1998-juillet 2000.

PHOTO : Delta Pompage, pour optimiser la rapidité du bétonnage, a mis en oeuvre une double pompe structurée en Y, utilisée pour couler en une seule fois des voiles de 25 m de long.

Commentaires

Béton 1 500 m3 de béton autoplaçant dans un collège

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Prix : 0.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur