En direct

Benoît Narcy, responsable de programmes chez Coallia « La question des espaces collectifs embarrasse les gestionnaires, avec des risques de dévoiement d'usage »

le 16/09/2015

« Les nouvelles structures, dénommées résidences sociales, sont ouvertes désormais à un public diversifié dans un objectif de mixité, et proposent des logements individuels et autonomes, ouvrant droit à l'aide personnalisée au logement (APL). L'abandon des petites chambres regroupées en " unité de vie " avec cuisine et salle d'eau communes appelle une partition nouvelle entre des logements individuels quatre fois plus grands et des espaces collectifs. Si la résidence sociale propose un accueil temporaire, les résidents de foyers de travailleurs migrants, retraités pour un bon nombre d'entre eux, peuvent rester au sein des structures de façon pérenne, n'ayant pas les plafonds de ressources nécessaires pour intégrer un logement social de droit commun. Dans ce contexte, la [...]

Cet article est réservé aux abonnés AMC, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

Benoît Narcy, responsable de programmes chez Coallia « La question des espaces collectifs embarrasse les gestionnaires, avec des risques de dévoiement d'usage »

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur