BELVÉDÈRES

Si la fonction de tour de guet n'est plus d'actualité, celle d'observatoire territorial connaît un nouvel essor, nourrie de préoccupations environnementales autant que de prétextes à attirer le touriste. La commande ainsi formulée semble peu propice à l'écriture contemporaine, laquelle risque d'être gommée par la discrétion qu'impose « l'insertion dans le site » ou par une déconstruction aisée, un belvédère n'ayant pas vocation à être pérenne. La prédilection pour la construction sèche, en bois ou métal, est alors cohérente avec le souci de réversibilité. Les concepteurs font d'autant plus preuve d'audace que le projet s'étoffe de valeurs sociétales. Le belvédère devient lieu de rencontre, sous la forme d'un auditorium dont l'économie de construction découle de l'usage des emmarchements. Le sommet est accessible sans effort considérable : le rythme de demi-paliers scande le parcours et réoriente le point de vue du visiteur. Enfin, un escalier hélicoïdal vient mettre en scène la prégnance structurelle de l'édifice.

Partager
[...]

Cet article est réservé à nos abonnés

Soutenez un journalisme d'expertise.

Déjà abonné ? Connectez-vous

LES ÉVÉNEMENTS LE MONITEUR

Tous les événements

Les formations LE MONITEUR

Toutes les formations

LES EDITIONS LE MONITEUR

Tous les livres Tous les magazines

Les services de LE MONITEUR

La solution en ligne pour bien construire !

KHEOX

Le service d'information réglementaire et technique en ligne par Afnor et Le Moniteur

JE M'ABONNE EN LIGNE

+ 2 500 textes officiels

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS

visuel hors abonnement

SOUTENEZ UN JOURNALISME D'EXPERTISE ET REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ DE LE MONITEUR!

Abonnez-vous et :

  • Recevez le magazine en version papier ou numérique
  • Accédez à tous les contenus et services du site
  • Inscrivez-vous aux newsletters de votre choix
  • Participez aux webinars animés par la rédaction
Découvrez nos offres
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil