Immobilier

Belle année pour Foncière des Régions

Foncière des Régions, qui enregistre un résultat net courant en hausse de 10% en 2017, lancera pour 900 millions d’euros de nouveaux projets en bureaux.

Foncière des Régions (FDR) a bouclé une excellente année 2017, marquée par un développement accéléré dans les hôtels à Barcelone, Madrid et Berlin, mais aussi le résidentiel allemand, qui a amélioré ses rendements locatifs et renforcé son patrimoine.

L’an dernier le résultat net récurrent a progressé de 10% à 391 millions d’euros, tandis que le bénéfice net part du groupe bondissait de 17% à 914 millions d’euros, selon les chiffres publiés mercredi par la société. Pour 2018, FDR table sur un résultat net récurrent (EPRA) par action en hausse d’environ 3% et annonce dans un communiqué, vouloir lancer 900 millions d’euros de nouveaux projets en bureaux.

 

Ancrage dans les grandes villes

 

La valeur de son patrimoine a progressé de 10% à 21 milliards d’euros (13 milliards en part du groupe), ce qui comprend un portefeuille hôtelier de 4,8 milliards d’euros. Il est centré sur de grandes métropoles européennes: Paris, Berlin et Milan en concentrent 62%. En 2017 Foncière des Régions a renforcé son ancrage dans ces grandes villes, en investissant 1,8 milliard d’euros principalement dans les bureaux à Paris et Milan, le résidentiel à Berlin mais aussi les hôtels à Barcelone et Madrid avec le rachat pour 559 millions d’euros, de 17 hôtels 4 et 5 étoiles. La société a aussi livré 12 actifs, soit 89.000 m2 de bureaux et 683 chambres d’hôtels.

Des options d’achat de quatre hôtels à Berlin, Hambourg, Amsterdam et Amersfoort ont été signées avec NH Hotels, un investissement de 111 millions d’euros au rendement locatif de 5,7%.

« Nos résultats sont tous en progression, et meilleurs que nos prévisions », souligne auprès de l’AFP son directeur général Christophe Kullmann. « Nous sommes devenus européens, grâce à un recentrage accéléré sur de grandes métropoles: nous avons beaucoup investi à Berlin, et en Espagne » où FDR a profité de la reprise économique l’an dernier.

 

Revenus locatifs en hausse de 2,5%

 

La foncière détient ainsi les murs d’hôtels des enseignes AccorHotels, B&B, Carlson-Rezidor, InterContinental, Starwood-Marriott, NH, Motel One, Meininger. En parallèle FDR a cédé 1,4 milliard d’actifs, « avec une marge moyenne de 8% », précise-t-elle, et divisé par deux son « exposition à Telecom Italia, en Italie » » un portefeuille de bureaux à la rentabilité inférieure à celle du reste de son patrimoine.

Les activités dites « non stratégiques » – commerces en France (enseignes Jardiland, Courtepaille, Quick…) et en Italie, résidentiel en France -, ne représentent plus que 6% du patrimoine. Quant aux revenus locatifs, ils ont globalement progressé de 2,5% à 588,9 millions d’euros en part du groupe, mais baissé dans les bureaux, de 5,4% en Italie (à 87,3 millions d’euros) et de 1,1% en France (246,9 millions).

En revanche, les revenus locatifs part du groupe ont bondi de 29,5% à 76,8 millions d’euros dans les hôtels en Europe grâce aux acquisitions (+3,2% à périmètre constant) et de 9,6% dans le résidentiel en Allemagne (à 144,2 millions, et +4,2% à périmètre constant).

FDR développe des « espaces flexibles » et des lieux de « coworking » dont la conception « utilise les codes hôteliers » précise M. Kullmann, qu’il gère en direct – il vise 70.000 m2 à l’horizon 2022. Et en Allemagne, « les revenus des logements en colocation » -il vise 3.000 chambres à Berlin- « dépassent de plus de 50% ceux des logements traditionnels ». Le taux d’occupation du patrimoine était à un plus haut historique de 98% fin décembre.

 

Focus

Dominique Ozanne, nouveau directeur général délégué

Le 14 février, le Conseil d’administration de Foncière des Régions a nommé Dominique Ozanne directeur général délégué pour un mandat de 4 ans, jusqu’à fin 2021. En parallèle de ses responsabilités de directeur général Hôtels, il vient donc compléter la direction générale du groupe auprès d’Olivier Estève, également directeur général Délégué, et de Christophe Kullmann, directeur général.

Diplômé de l’ESTP et d’HEC (Master Stratégie et Finances) et âgé de 39 ans, Dominique Ozanne a rejoint Foncière des Régions en 2003 comme Chargé de mission auprès du Directeur Général. En 2005, il a participé à la création de Foncière des Murs, filiale de Foncière des Régions dédiée à l’immobilier hôtelier.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X