En direct

Beauvais soigne son centre-ville

E. G. |  le 22/06/2012  |  OiseNordCollectivités localesFrance entièreInternational

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Oise
Nord
Collectivités locales
France entière
International
Valider
Oise -

Deux événements poussent Beauvais à repenser son centre-ville : l’obtention du label Ville d’art et d’histoire et l’installation du centre commercial Hammerson. Le plan « cœur de ville » doit répondre à ces deux enjeux décisifs d’ici à 2014. Le permis accordé à Hammerson porte sur 76 boutiques réparties sur 32 822 m² de plancher, 897 places de stationnement souterrain, et la construction de 37 logements sur 2 ha occupés par une place.

Une liaison naturelle

Suivant les préconisations de l’architecte des bâtiments de France, les vestiges archéologiques des remparts médiévaux sont intégrés au programme et apparents. La voirie va être requalifiée pour établir une liaison naturelle avec les rues commerçantes semi-piétonnes autour de l’hôtel de ville, le plan de circulation doit être revu. Etudes et concours vont donc se succéder sur ces points.
Ceint par les boulevards qui suivent le tracé de l’enceinte du Moyen-Age, le centre historique s’étend sur 700 à 900 mètres de largeur et il compte de nombreuses dents creuses et de friches industrielles pour d’importantes constructions.
Beauvais entend donc se densifier, s’embellir, se rendre plus attractive et valoriser les immeubles de la reconstruction de 1950 qui sont mal aimés. Les trois programmes phares sont la refonte du pont de Paris (que la Ville a repris au département) et le théâtre qui lui fera face (20 millions d’euros). Par ailleurs, l’Etat et les collectivités territoriales restaurent la cathédrale gothique, les vestiges de la cathédrale romane attenante et du mur gallo-romain voisin, et aménagent les abords.

Deux places reconfigurées

Deux places doivent être reconfigurées, devant l’hôtel de ville et aux halles. L’idée de bâtir des halles couvertes à moyen terme est en germe. La gare ferroviaire va devenir multimodale et s’ouvrir sur le quartier sud, où l’ancienne usine Labrosse et Dupont, étendue sur quinze hectares, doit être reconvertie.
Les sentiers de promenade et les pistes cyclables le long du Thérain vont se poursuivre jusqu’à la zone de loisir du Canada, à la sortie de la ville ; les boulevards seront jalonnés de poches de stationnement et des parkings silos sont prévus à l’occasion du déménagement de la gendarmerie, de la prison, des commerces du Franc Marché…

PHOTO - 646173.BR.jpg
PHOTO - 646173.BR.jpg - © hammerson

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur