En direct

Beauvais L’adoption du PLU ouvre les projets de Saint-Quentin et Saint-Jean

ELISABETH GILLION |  le 09/08/2007  |  Collectivités localesAisneHaute-Garonne

Gênée depuis l’annulation du dernier POS qui l’obligeait à appliquer un document datant d’une vingtaine d’années, la Ville de Beauvais vient d’adopter son PLU. « Nous prévoyons la construction de 400 logements par an jusqu’en 2015, notamment dans le quartier riverain du Thérain, appelé Saint-Quentin, et sur la colline de Saint-Jean », souligne le maire Caroline Cayeux. La colline, en partie aidée par l’Anru, doit être remodelée et la ville y dispose d’importantes réserves foncières.

« Nous entrons dans une période de bouleversement, Beauvais n’a pas connu d’opération d’une telle envergure depuis la reconstruction entre 1947 et 1958 où sont apparus trois quartiers verticaux : Saint-Jean, Argentine et la Soie Vauban. » Ils rassemblent l’essentiel du parc social de Beauvais (43 % des logements de la ville et 98 % du parc social de l‘agglomération). L’enjeu de la mixité est évident.

Théâtre, centre des congrès... La mairie étudie l’implantation d’un théâtre de 600 places en haut de Saint-Jean ainsi qu’un parc d’expositions-centre des congrès sur Saint-Quentin, l’extension de l’hôpital, la construction d’un réseau de crèches, l’évolution de la base nautique du Canada et l’aménagement du parc Marcel-Dassault, autour de la piscine qui doit ouvrir fin 2007.

L’adoption du PLU et l’ouverture de la dernière tranche de la rocade fin 2007 relancent la demande d’implantation. L’aménagement de nouvelles zones d’activité s’accélère en périphérie, au nord et le long des berges. Les travaux vont démarrer sur 60 ha au Haut-Villé (160 ha au total) et des négociations avec deux logisticiens portent sur 120 ha, encore agricoles.

L’inventaire énonce 900 édifices d’intérêt architectural, dont la ville a entrepris de restaurer les éléments majeurs : cathédrale et parvis, maladrerie Saint-Lazare, église de Marissel... Les autres chantiers déterminants pour obtenir le label « Ville d’art et d’histoire » dont rêve Beauvais sont sous maîtrise d’ouvrage distincte. Le conseil général a lancé un concours pour l’aménagement du musée départemental (50 millions) et la Galerie de la tapisserie dépend du Mobilier national.

Commentaires

Beauvais L’adoption du PLU ouvre les projets de Saint-Quentin et Saint-Jean

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Prix : 0.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Traité de contentieux de la commande publique

Traité de contentieux de la commande publique

Livre

Prix : 87.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur