En direct

Beauvais Extension du stade de football

PATRICE DROUIN |  le 11/07/1997  |  OiseSport

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Oise
Sport
Valider

Le chef-lieu de l'Oise (57 000 habitants) a la chance - ou la malchance - de voir son équipe de football évoluer en deuxième division. Le fait d'avoir réussi une saison 1996-1997 fort honorable n'a pas empêché la Ligue nationale de football (LNF) d'obliger ce club professionnel à moderniser son stade sous peine d'être relégué en Nationale 1, c'est-à-dire dans une division inférieure.

Le conseil municipal et le maire socialiste, Walter Amsallem, ont donc voté, le 26 juin, la rénovation-extension du stade Pierre-Brisson, qui est situé au nord de la ville, près de la sortie de l'autoroute A16.

Un projet d'au moins 25 millions de francs qui comprendra notamment : la réduction de la capacité du stade (7 500 places actuellement) et le quasi doublement des places assises (dans un un an, il n'y aura plus que 6 500 places, toutes assises) ; le renforcement de l'éclairage (600 lux, contre 400 actuellement) ; la création d'un terrain d'entraînement ; la construction de 870 places de parking ; la création de vestiaires et de salles d'accueil sous les tribunes ; le recentrage du terrain (d'une vingtaine de mètres, pour tenir compte de l'extension des tribunes).

« Le dossier technique est prêt. Nous allons lancer les appels d'offres dans les prochains jours, les plis devant être ouverts début septembre », expliquent Christèle Vermeulen et François Leroy, de la direction municipale de l'architecture, laquelle est le maître d'oeuvre de cette rénovation imposée par les nouvelles normes sportives de la LNF.

Beauvais, qui dispose de nombreux équipements sportifs de proximité, consacre tous les ans des sommes non négligeables pour l'entretien de ses installations. « C'est ainsi que nous avons investi l'année dernière près de 500 000 francs pour refaire le sol du gymnase Robert Porte. Une rénovation vaut mieux qu'un sol qui commence à devenir dangereux », constate François Leroy, en charge des équipements sportifs et culturels beauvaisiens.

PHOTO : Les normes sportives de la Ligue nationale de football sont parfois démentielles.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Ré(investir) les toits

Ré(investir) les toits

Date de parution : 11/2020

Voir

Marchés privés de construction : guide de rédaction des contrats

Marchés privés de construction : guide de rédaction des contrats

Date de parution : 11/2020

Voir

L'urbanisme commercial

L'urbanisme commercial

Date de parution : 11/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil