En direct

Bayonne Concilier environnement et industrie

bertrand escolin |  le 04/06/1999  |  transportPyrénées-AtlantiquesInternational (hors U.E)

-Plus de 500 millions de francs d'investissement sont envisagés pour améliorer l'accès du port. L'apport vient essentiellement des projets industriels espagnols.

En 1998, le trafic du port de Bayonne s'est maintenu, confirmant ainsi l'envolée de l'exercice précédent : + 47 %. Une croissance principalement liée à l'implantation de l'espagnol ADA (Aciéries de l'Atlantique) qui génère un trafic de plus d'un million de tonnes de ferrailles et billettes. Véritable « locomotive » de l'activité portuaire, cette entreprise a investi près d'un milliard de francs sur le site en trois ans. Une dynamique privée qui profite à l'ensemble des installations, puisque la Chambre de commerce et d'industrie de Bayonne Pays Basque, concessionnaire du port et la DDE prévoient dans le cadre du 12e plan Etat-Région, un investissement soutenu de l'ordre de 75 millions de francs par an. « Il s'agit d'améliorer les accès portuaires pour faciliter l'accueil régulier de navires de 20 000 tonnes », indique Jean-Gérard Colibeau, directeur des équipements à la CCI. Une première phase (45 millions de francs) a démarré fin 98 avec l'enlèvement des vestiges d'une ancienne jetée de façon à créer une fosse de garde. Une nouvelle jetée de 300 m doit être construite au sud de l'actuelle pour limiter les courants traversiers. A cela, il faudra ajouter l'aménagement des quais pour l'accueil des navires de 20 000 à 22 000 tonnes (Saint Bernard), la réhabilitation de la zone Blancpignon - autre préoccupation de ce port situé sur une zone très touristique : l'environnement. La CCI mène depuis quelques mois une pré-étude sur quatre types de nuisances : les poussières, le bruit, les rejets dans l'eau et les odeurs. Une Commission Environnement réunissant les clients du port a été créée pour sensibiliser les utilisateurs et trouver des solutions. Une étude paysagère, co-financée à parts égales par la CCI et le District Bayonne Anglet Biarritz, a par ailleurs été confiée à une architecte de renom, Iwona Buczkowska. Cette étude paysagère pourrait notamment déboucher sur l'aménagement d'un « parc portuaire» , une promenade qui réconcilierait les bayonnais avec leur port.

PHOTO : Une grue capable de soulever des charges de 40 t sera installée sur le quai Saint-Bernard qui pourra accueillir des navires de 20 000 t.

Commentaires

Bayonne Concilier environnement et industrie

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur