En direct

Battage de pieux à l’aide de simples marteaux hydrauliques

Gilles Rambaud |  le 14/02/2014  |  IngénierieInternationalGros œuvreMatériel de chantier

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Ingénierie
International
Gros œuvre
Matériel de chantier
Valider
Fondations -

C’est une technique de fondation originale qu’a mise en œuvre l’entreprise Geopile, en Afrique du Sud : le battage de pieux, non pas à l’aide d’un traditionnel marteau de fonçage monté sur un mât, mais avec un simple marteau hydraulique en bout de pelle. Il faut également admettre que le projet en lui-même n’est pas banal : l’installation de 52 800 pieux, solidement plantés dans le sol, destinés à ancrer les panneaux solaires d’une gigantesque centrale photovoltaïque. Installée au nord-ouest de l’Afrique du Sud, non loin de la frontière avec la Namibie, cette centrale, baptisée « KaXu », s’étendra sur une surface de 525 ha entièrement recouverts de panneaux solaires. Les tempêtes étant fréquentes dans la région, l’installation doit résister à des bourrasques de 140 km/h. Or les panneaux solaires au sol affichent une forte prise au vent, d’où la nécessité de les ancrer convenablement. Pour ce faire, Geopile a opté pour des micropieux en fonte ductile  un produit de l’allemand Duktus  qui ont l’avantage de pouvoir être recépés à l’aide d’une simple disqueuse électrique. Pour les foncer à une profondeur variable, la nature du terrain n’étant pas uniforme, Geopile a choisi de les battre à l’aide de marteaux hydrauliques Atlas Copco HB 2000  des accessoires pesant 2 t -, montés sur des pelles hydrauliques Volvo EC290, des machines de 30 t. Ces marteaux sont tout à fait classiques ; leur débit hydraulique n’a pas été modifié. La pointe a juste été remplacée par un embout spécial, adapté à la tête des pieux. Ceux-ci étaient frappés avec une énergie de 4 000 J, à une fréquence de 400 cps/min. « Notre vitesse d’installation est de 5 min par pieu. Vu que quatre porteurs sont présents sur le site, nous sommes en mesure d’installer jusqu’à 400 pieux Duktus par jour. C’est la vitesse d’installation que je visais car ce projet requiert l’installation totale de plus de 52 000 pieux dans un délai d’un peu plus de six mois », calcule Jared Prowse, en charge de l’opération chez Geopile Africa. Autant dire que les ateliers n’ont pas chômé. Entre le mois d’avril et le mois de décembre 2013, date du début et de fin des travaux, chaque marteau aura travaillé mille cent heures effectives, soit le double de ce qu’effectue, en moyenne, une foreuse durant une année d’exploitation.

PHOTO - 772215.BR.jpg
PHOTO - 772215.BR.jpg - © Atlas Copco

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Date de parution : 02/2019

Voir

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Date de parution : 02/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur