En direct

Evénement

Bâtiment : toute la vérité sur les prix

PATRICK LACARRERE |  le 17/11/2000  |  Collectivités localesImmobilierPyrénées-Atlantiques

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Collectivités locales
Immobilier
Pyrénées-Atlantiques
Valider

Depuis quelques mois, les professionnels du bâtiment sont montrés du doigt par certains élus locaux qui les accusent de profiter de la croissance et de majorer leurs prix, augmentant ainsi le nombre d'appels d'offres infructueux.

Ainsi, le conseil général des Pyrénées-Atlantiques et la communauté d'agglomération Bayonne-Anglet-Biarritz menacent-ils, dans une revue professionnelle nationale [hebdomadaire leader dans le BTP NDLR], les entreprises locales d'ouvrir leurs chantiers aux entreprises espagnoles pour pallier un éventuel... risque d'absence de compétition..., malgré les appels d'offres européens et le niveau d'activité très élevé des entreprises espagnoles.

Mieux encore, un conseiller municipal de Pau envisage, dans la presse, de mener une enquête sur d'éventuelles ententes illicites entre entreprises pour tenter d'expliquer un appel d'offres infructueux sur l'école Lapuyade !

La fédération du bâtiment et des travaux publics des Pyrénées-Atlantiques ne peut laisser s'instaurer ce climat de suspicion envers les entreprises de BTP, alors qu'une analyse objective de la situation du secteur professionnel permet de rétablir la vérité sur le niveau des prix.

Car, sur ce sujet, même s'il y a hausse constatée, on ne peut pour l'instant parler de flambée des prix puisque tous les indices officiels démontrent le contraire.

Dans le neuf, l'indice Insee du coût de la construction a progressé en un an de 1 % (premier trimestre 2000/ premier trimestre 1999);

dans le secteur de l'entretien, l'augmentation sur la même période ressort à 3,5 %.

Force est de constater, avec le recul, que les prix dans le bâtiment sont restés sages, contrairement à ce qu'affirment certains élus locaux qui faisaient référence à des augmentations entre 10 et 30 %.

Dans le même temps, il faut comprendre que les entreprises ont supporté de très fortes hausses, qui tenaient à la conjugaison de plusieurs facteurs ( + 5 % sur l'index BT01 de janvier 1999 à mai 2000) :

le relèvement des coûts salariaux (4,1 %) ;

le renchérissement de l'énergie (28,5 %) ;

la hausse des matériaux liée aux produits pétroliers (de 4 % à 58M suivant les matériaux).

D'autres facteurs contribuent également à l'évolution des prix :

le coût mécanique du passage aux 35 heures, aggravé par la pénurie de personnel qualifié, va accentuer le phénomène ;

le durcissement de la réglementation en vigueur en matière de déchets de chantier, qui conduit à un surcoût pour les entreprises de 2 à 3 % en moyenne ;

et, enfin, une nécessaire reconstitution des marges.

Faut-il rappeler que durant la dernière période (1989-1996), les fortes tensions sur les prix ont réduit drastiquement les marges. Notre taux de marge est passé de quelque 8 % dans les années 70 à 4 % dans les années 80 et moins de 1 % ces dernières années. Des entreprises peuvent-elles vivre (ou survivre) avec des marges inférieures à 1 % ? Alors que pour l'ensemble des sociétés françaises non financières, le taux des marges atteint actuellement 16 %, ne devrait-on pas au contraire encourager un relèvement des marges permettant de reconstituer des fonds propres, de soutenir l'investissement et l'embauche ?

Nos entreprises seraient-elles condamnées à perpétuité à des prix au rabais ?

Ceux qui, par méconnaissance de notre secteur professionnel, contesteraient un ajustement des prix tenant compte des réalités économiques, risquent de le regretter amèrement. Car, si nos entreprises ne peuvent vendre à des prix raisonnables, cela ne peut avoir que des conséquences négatives pour tous ceux concernés par notre activité aval et amont, y compris le consommateur final.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Ré(investir) les toits

Ré(investir) les toits

Date de parution : 11/2020

Voir

Marchés privés de construction : guide de rédaction des contrats

Marchés privés de construction : guide de rédaction des contrats

Date de parution : 11/2020

Voir

L'urbanisme commercial

L'urbanisme commercial

Date de parution : 11/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil