En direct

Bâtiment Reprendre l'initiative face à la crise

FRANCOISE VAYSSE |  le 28/03/1997  |  LogementConjonctureImmobilierEntreprisesLoire-Atlantique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Logement
Conjoncture
Immobilier
Entreprises
Loire-Atlantique
Valider

-La Fédération nationale du bâtiment maintient ses prévisions pour 1997 : 280 000 logements mis en chantier, une baisse d'activité de 1,8 % et 30 000 pertes d'emplois. -Elle prend acte du désengagement des pouvoirs publics.

«Rien n'a vraiment changé trois mois après l'établissement de nos prévisions pour 1997.» Le diagnostic du président de la Fédération nationale du bâtiment, qui s'exprimait quelques heures après la publication de chiffres «franchement mauvais» pour la construction neuve, n'est guère réjouissant : la date de la reprise dans le bâtiment reste incertaine, comme elle l'est d'ailleurs pour l'ensemble de l'économie. «La mise à feu du principal moteur d'une éventuelle amélioration de nos activités - la construction de logements privés - ne s'est toujours pas produite», a regretté Alain Sionneau.

Pour le logement, la FNB note :

- dans l'individuel, « une stabilisation de l'activité à un niveau élevé », sous l'effet du prêt à taux zéro ;

- dans le collectif, une nette progression des ventes des promoteurs « dont les effets tardent à se faire sentir sur les mises en chantier » et qui ne compense pas le recul « marqué » de la construction d'HLM.

Au final, elle maintient ses prévisions de fin d'année, à savoir : après un premier semestre « médiocre », une année qui verra 280 000 logements neufs mis en chantier (contre 274 000 en 1996). En termes de production, cela se traduirait par un recul de l'ordre de 2 %.

Dans le non-résidentiel neuf, la Fédération table, en 1997, sur un recul de même ampleur que celui de 1996 : - 6 %. Ceci sous le triple effet :

des bureaux, où « la chute du marché global semble enrayée » ;

des bâtiments industriels et de stockage, où la conjoncture est « ambiguë » ;

des bâtiments administratifs et commerciaux « déprimés ». Pour les derniers, la FNB parle même de « véritable effondrement ».

Une attention à l'exécution des budgets publics

Reste l'entretien, qui avait connu pour la première fois depuis des années un recul de 1,3 % en 1996. Dans ce secteur, l'année 1997 devrait se traduire par une « quasi-stabilité du volume de travaux » : les marchés en baisse en 1996 (le logement aidé et les administrations) devraient l'être encore en 1997. Mais les secteurs de l'entreprise et de l'habitat privé devraient remonter.

La combinaison des tendances sur ces trois grands ensembles que sont le logement, le non-résidentiel et l'entretien conduit la Fédération à maintenir ses prévisions pour 1997 : une baisse d'activité de l'ordre de 1,8 % en 1997 et la perte de 30 000 emplois.

Alain Sionneau a promis d'être «particulièrement attentif à l'exécution des budgets publics» et il reste inquiet sur le sort qui sera réservé au logement lors du prochain gel budgétaire de 10 milliards. La FNB, notamment, « déplore les lenteurs de l'administration dans la mise en place des textes d'application de la réforme » des PLA (prêts locatifs aidés). Tout en saluant la délégation des premiers financements, le 13 janvier, elle constate que les premières avances au titre des crédits 1997, qui devaient être déléguées aux départements fin janvier « ne le seront parfois qu'autour du 15 mars » (1). Enfin, elle applaudit à la réforme des aides à la personne tout en notant que l'économie générale sera inférieure à l'objectif initial (2 milliards pour l'Etat).

Enfin, la Fédération nationale du bâtiment prend acte des premières décisions de l'Union d'économie sociale du logement (UESL). Elle réclame néanmoins « que soit organisée, dès aujourd'hui, une réflexion sur l'après-convention et que la légitimité de l'institution soit clairement confirmée » : Avec 5 % des financements et 10 % des aides au logement, le 1 % logement génère chaque année directement plus de 30 milliards de travaux et 90 000 emplois dans le bâtiment, rappelle-t-elle. Sa suppression « signifierait la disparition totale de ces travaux et des emplois assortis », note-t-elle.

(1) Selon le professeur Mouillart, le montant des contrats signés en PLA a baissé de 25% entre les deux premiers mois de 1997 et 1996.

PHOTO : Alain Sionneau : «Nous devons accompagner nos entreprises dans la conduite des changements inéluctables qui se préparent.»

Préparation d'un projet pour l'avenir

« Relancer les marchés de la construction » : tel est le thème de la deuxième convention nationale de la FNB qui se déroulera à Nantes, les 1er, 2 et 3 octobre prochains.

Une réflexion est lancée pour « identifier les blocages qui entravent le développement des différents marchés du secteur et celui de ses entrepreneurs et artisans, tout en proposant des pistes de solution ». Parallèlement à ses actions revendicatives qui restent prioritaires, la FNB « entend intégrer dans sa stratégie » les mutations en cours - libéralisation de marchés, financement du logement social, baisse des travaux résultant de l'initiative publique ou des HLM - et « accompagner les entreprises dans leur conduite des changement ». « Encore faudra-t-il que le cadre réglementaire, juridique, fiscal et financier, notamment, ne constitue plus un obstacle au fonctionnement et au développement des marchés. »

Se voulant constructive, la profession fera une série de propositions « permettant à l'initiative privée de prendre le relais de l'action publique ». Sans préjuger des résultats de la réflexion, elle en trace quelques pistes : sécurisation des accédants, financements banalisés spécifiques pour la réalisation de locatif social de petite taille, TVA sur les revenus locatifs, action conjointe entreprise-prêteurs pour relancer l'investissement des collectivités locales...

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil