Batigital forme gratuitement les artisans à leur transformation numérique
De gauche à droite, Jean-Bernard Melet de la société Eldo Travo, Frédéric Plouchart de l’agence Première Rue, Jean-François Treil de l’agence Jour de Marché et Jérôme Simon de la société Agoraios. - © Batigital

Batigital forme gratuitement les artisans à leur transformation numérique

Victor Dubois-Carriat |  le 08/06/2021  |  NégoceStores et fermeturesTransformation digitaleEntreprise artisanaleFrance

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Artisans
Négoce
Stores et fermetures
Transformation digitale
Entreprise artisanale
France
Valider

Retenu dans le cadre du Plan France Relance, le programme Batigital a été développé par des professionnels du digital, spécialistes du secteur du bâtiment. Jusqu’en 2022, le groupement d'experts va proposer des formations gratuites aux TPE et PME du bâtiment pour le développement de leurs activités sur internet.

Développer le business d’un artisan grâce au digital, c’est le but des nouvelles formations gratuites imaginées par l’agence Jour de Marché. Son fondateur, Jean-François Treil, a conçu le projet Batigital, qu’il a présenté en février 2021 au gouvernement dans le cadre du plan France Relance, et qui a été retenu le 30 mars. Il s’est entouré pour cela d’autres agences spécialisées dans le secteur du digital et du bâtiment : Agorios, Première rue et Eldo Travo. Batigital a pour but d’amorcer ou d’approfondir la transformation digitale de 1500 TPE et PME d’ici 2022.

Du digital, de la proximité et de la pratique

De même que les restaurants dépendent de plus en plus de leurs notes et avis sur le web, les artisans ont conscience aujourd’hui de l’importance de leur réputation en ligne, estime Jean-François Treil : « Le digital a une grande importance pour eux, que ce soit pour le développement de leur visibilité ou de leur business. » Mais le spécialiste entrevoit trois freins à la transformation numérique des petites entreprises dans le bâtiment : « Le manque de temps, de trésorerie et la méconnaissance des technologies. » Les formations proposées ont donc été pensées en fonction de ces contraintes : elles sont gratuites, seront données dans toute la France et s’adapteront à l’environnement digital des entreprises.

Deux modules de formation sont proposés sur deux jours, et le premier se fait en présentiel. Jean-François Treil promet, à la fin, des résultats concrets pour les artisans : « Ils seront capables de développer leur business dans leur zone, d’améliorer l’image de leur entreprise sur internet en sachant répondre aux commentaires, ou encore faire des campagnes d’emailing. » Et les formations devraient s’adapter à chaque entreprise : « Si un artisan connaît bien Facebook et moins Google Analytics, nous axerons donc la formation sur ce dernier. » Puis, pendant trois mois après la formation, les agences de Batigital restent à la disposition des artisans pour répondre à leurs questions.

Massifier la campagne de formation avec les négoces

Batigital compte commencer à massifier ses formations dès juillet : « Nous allons engager entre 10 et 15 formateurs en free-lance qui seront présents sur toute la France. » Et pour toucher un maximum d’entreprises, son fondateur veut s’appuyer sur les réseaux de négoces et d’industriels : « Les négoces peuvent proposer nos formations à leurs clients, et organiser les sessions sur leurs sites. C’est une opportunité bénéfique pour toute la filière du bâtiment, et les personnes qui ont entendu parler du projet ont l’air motivées. » Dans les partenaires apparaissent déjà entre autres Algorel, Starmat ou encore Matnor.

Des salles pourraient également être louées afin d’y accueillir les formations, qui peuvent être destinées aux commerciaux des négoces et des industriels, afin qu’ils puissent mieux conseiller leurs clients. Jean-François Treil met ainsi en avant l’adaptation de son projet au cas par cas. Les artisans peuvent s’inscrire individuellement sur le site de Batigital aux formations, et seront redirigés vers une session organisée dans un négoce ou ailleurs. Et si le projet fonctionne, il pourrait perdurer après 2022 et continuer à accompagner la transformation digitale de la filière du bâtiment.

Commentaires

Batigital forme gratuitement les artisans à leur transformation numérique

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil