Environnement

Bassin Artois-Picardie : encore des efforts à consentir pour l’eau

Mots clés : Eau

« Il reste encore à investir 250 millions d’euros pour mettre aux normes les stations d’épuration du bassin et environ 200 M€ pour disposer d’un réseau de collecte satisfaisant. Le chemin sera long » a indiqué en juillet dernier, Alain Strébelle, le directeur de l’agence de l’eau Artois-Picardie.
Le coût de ces investissements est, en effet, largement à la charge des collectivités locales. Ainsi la communauté urbaine de Lille-Métropole ne démarrera pas avant 2005 le chantier de rénovation de la très grosse station d’épuration de Marquette (750000 équivalents habitants) qui va se chiffrer à près de 100 M€. De son côté , la communauté urbaine de Dunkerque devra assumer le coût de la rénovation de la station de Coudekerque-Branche (200000 équivalents habitants).

Vous êtes intéressé par le thème Environnement ?
  • Découvrez les Cahiers Techniques du Bâtiment
    Le magazine qui traite des innovations produits, des évolutions techniques et de l’actualité règlementaire dans tous les corps d’états.
    Voir le site

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X