En direct

Bas carbone, haute ingénierie
En façades, la maçonnerie sera en brique de terre cuite. - © K&+ARCHITECTURE GLOBALE

Bas carbone, haute ingénierie

christian robischon |  le 07/09/2018  |  LogementBas-RhinLogement collectifBBCA

Strasbourg -

Le mariage des matériaux fera le bas carbone à Strasbourg.

Programme pionnier du label BBCA (bâtiment bas carbone) au niveau local, l'Eko2, du promoteur Alcys, diversifie ses choix. Si sa présence est réduite, le béton occupe quand même le sous-sol, le noyau central, la dalle haute du rez-de- chaussée, du fait de contraintes de reprises de compressions, ainsi que les murs séparatifs. L'ossature bois est très présente dans les niveaux supérieurs, mais pas exclusive : en façade, elle laisse place à une maçonnerie en brique de terre cuite.

Pour mener au label BBCA, le fabricant Bouyer Leroux a étroitement collaboré avec les maîtrises d'ouvrage et d'œuvre (K&+ Architecture Globale, Françoise Maire paysagiste, Illios bureau d'études) pour choisir un produit récent de sa gamme Bio'Bric, dont la fiche de déclaration environnementale et sanitaire (FDES) est certifiée Inies, la base de référence. Un bardage zinc « de qualité », selon Illios, doit aussi contribuer à décrocher le sésame.

Arbitrages permanents. « Tous ces choix découlent d'un travail itératif, fait d'arbitrages permanents entre les matériaux, de façon à concilier l'équilibre économique avec la limitation des par m2 de surface de plancher. Une première étape de conception avait donné un résultat très éloigné du label. Il a fallu revoir la copie, avec le concours des fabricants », décrit Gilles Garnier, dirigeant d'Illios. Ainsi, pour les garde-corps, la solution acier/aluminium s'est avérée dissuasive, mais le tout bois a également été écarté, au profit d'un mixte entre ossature bois et remplissage en aluminium et verre.

Livré fin 2019 dans le quartier en rénovation urbaine de la Meinau, l'Eko2 (66 logements collectifs et individuels groupés) vise le niveau intermédiaire du BBCA, Performance. Il attend la labellisation provisoire de l'organisme Cerqual pour la phase chantier, engagée en juin pour 6,8 M€ HT. En outre, il recourt à 80 % d'énergies renouvelables, aménage son îlot central de plantations en pleine terre et instaurera un suivi de la qualité de l'air intérieur. Son objectif bas carbone est une volonté d'Alcys. La consultation de la Ville et de l'Eurométropole qu'il a remportée comprenait une exigence principale d'une autre nature : « Apporter une diversité de formes et de typologies pour incarner la mutation de la Meinau », souligne Mathieu Cahn, adjoint de quartier.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Date de parution : 12/2018

Voir

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur