En direct

Architecture : Barré-Lambot, 30 ans de «classicisme moderne»
L’exposition « Sans alibi possible » se tient jusqu’au 9 février à la galerie Paradise, 6 rue Sanlecque à Nantes. - © Philippe Ruault

Architecture : Barré-Lambot, 30 ans de «classicisme moderne»

Jean-Philippe Defawe (Bureau de Nantes du Moniteur) |  le 31/01/2019  |  CultureLoire-Atlantique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Architecture
Culture
Loire-Atlantique
Valider

2019 est une année singulière pour Philippe Barré et Agnès Lambot. Pour les 30 ans de l’agence, le couple d’architectes nantais vient de publier une monographie et expose son travail jusqu’au 23 février.

« Sans alibi possible », c’est le nom retenu par Philippe Barré et Agnès Lambot, architectes à Nantes pour l’exposition qui leur est consacrée jusqu’au 23 février à l’occasion de la parution de l’ouvrage « Barré Lambot, 30 ans d’architecture » aux Éditions Joca Seria.

Exposer dans cette galerie du quartier Madeleine-Champs-de-Mars est un juste retour des choses pour ce couple d’architecte. Passionnés par l’art contemporain et impliqué dans la vie culturelle de Nantes, Philippe Barré et Agnès Lambot se sont commandés à eux-mêmes un projet qui leur correspondait parfaitement. Ainsi est né Paradise, un lieu d’habitation, d’exposition et de partage conçu par deux artistes nantais, Béatrice Dacher et Michel Gerson qui tiennent toujours la boutique. La programmation y est riche et variée. Aussi, entre deux expositions d’art contemporain, « Sans alibi possible » trouve naturellement sa place.

L’exposition est composée de photos soignées de Philippe Ruault, compagnon de longue date et de maquettes, dont celle impressionnante du futur siège du promoteur Bâti Nantes et du constructeur ETPO dans le quartier EuroNantes, où Barré-Lambot a d’ailleurs réalisé le projet Nouvelle Vague pour Adim qui fut un des premiers à s’élever à 50 mètres. Comme pour matérialiser le goût pour la technique des architectes, l’exposition présente aussi un prototype de la façade du siège Bâti-Nantes - ETPO réalisé gracieusement par l’entreprise Sofradi. Et comme par magie, ainsi présenté, ce prototype de belle facture accède ainsi au statut d’œuvre d’art.

Médiation

Cette exposition manque certes d’explications sur les projets. Mais le visiteur peut compter sur les artistes-résidents ou les architectes eux-mêmes pour assurer la médiation. Les plus curieux peuvent aussi se plonger dans l’ouvrage « Barré Lambot, 30 ans d’architecture », leur troisième monographie.

Les photos sont de Philippe Ruault et les textes du sociologue Jean-Louis Violeau, observateur attentif de leur travail. Un entretien avec les architectes introduit l’épais ouvrage qui détaille une sélection de projets sur les dix dernières années. Pour évoquer leur travail, Pascal Amphoux, enseignant à l’Ensa de Nantes, nous livre plusieurs formules : « Une extraordinaire architecture - de l’ordinaire », « Un art de la fonctionnalité aimable - ou de l’habitabilité heureuse » ou encore « Une tradition de la modernité - à moins qu’il ne s’agisse (et ce serait plus fort) d’une modernité de la tradition ».

A l’image de leur personnalité, c’est la discrétion de leur travail et l’écoute qui les caractérisent le mieux. L’immeuble Gao, réalisé en bord de Loire pour le promoteur ADI illustre probablement le mieux cette écriture pointilleuse. C’est dans cet immeuble, très respectueux de son voisin de Loire & Soleil de Jean Maëder (1968), que l’agence Barré-Lambot a d’ailleurs choisi de s’installer. De la régularité de la façade, à la complexité des plans, jusqu’au hall double hauteur qui abrite une œuvre de l’artiste David Ryan, on y retrouve tout ce qu’on apprécie chez ces architectes, à la fois classiques et modernes.

Exposition « Sans alibi possible », à la galerie Paradise, 6 rue Sanlecque à Nantes, jusqu’au 23 février.

« Barré Lambot, 30 ans d’architecture », 23 x 23 cm, 44 pages, 29,90 €. Éditions Joca Seria.

Commentaires

Architecture : Barré-Lambot, 30 ans de «classicisme moderne»

Votre e-mail ne sera pas publié

benjamin.chaignon@gmail.com

01/02/2019 08h:10

POUR INFO FISTON

Votre e-mail ne sera pas publié

Alminar

01/02/2019 14h:19

L’architecture est une forme d’ecriture. Comme en litterature le veritable ecrivain a un style. Les autres ne font qu’ecrire. Barre Lambot ont cette qualite du style travaillé, approfondi, constant sans concession ni gratuité ni facilité. Ils faconnent avec harmonie et humilité le paysage de la ville. Que leur oeuvre nous rejouit et nous fait du bien....

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Comprendre simplement les marchés publics

Comprendre simplement les marchés publics

Date de parution : 10/2019

Voir

Droit de l'immobilier en 100 fiches pratiques

Droit de l'immobilier en 100 fiches pratiques

Date de parution : 10/2019

Voir

Précis du droit de la commande publique

Précis du droit de la commande publique

Date de parution : 10/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur