En direct

Barrage-poids arqué sur un oued algérien

philippe donnaes |  le 15/11/2013  |  ArchitectureCultureInternational (hors U.E)

Génie civil -

L’ouvrage hydraulique de 115 m de hauteur, avec la réalisation d’une galerie de transfert de 13 km de longueur exécutée au tunnelier, nécessitera plus de 1 million de m 3 de béton compacté au rouleau.

Le futur barrage de Tabellout, qui fait partie de l’ambitieux programme mené par le gouvernement algérien en matière de gestion de l’eau, sera, avec une capacité de stockage de 294 millions de mètres cubes, le cinquième ouvrage de ce type du pays. Cet important maillon du système de transfert des eaux vers les hauts plateaux de la région sétifienne est construit près de Jijel, sur la côte est algérienne, à environ 350 km de la capitale.

Le projet est d’abord un challenge logistique vu l’isolement du chantier et l’étroitesse de la vallée. « Nous avons dû mettre en œuvre d’importantes installations d’entretien des matériels et de production d’énergie pour garantir une autonomie totale, souligne Jean-Philippe Cattin, directeur des projets internationaux de Razel-Bec. Par ailleurs, la configuration très resserrée des gorges nous permet d’intervenir uniquement depuis la partie amont, d’où des contraintes logistiques pénalisantes. »

D’un projet à profil droit à une géométrie en arc

Sur le plan technique, le fait majeur a été la mise en évidence d’une faille géologique plus ou moins active, à 200 m en amont du futur barrage. Ces paramètres géologiques n’avaient pas été pris en compte à l’époque de la mise au point de l’avant-projet détaillé (APD). Ajoutés au durcissement de la réglementation parasismique, ils ont conduit à une structure plus massive nécessitant d’accroître de 70 % le volume de béton compacté au rouleau (BCR, voir page 48). Le surcoût important ainsi entraîné étant difficilement acceptable pour le client, le bureau d’études a proposé de revoir la forme du barrage. Le projet est ainsi passé d’un profil droit à une géométrie en arc assez rare sur un barrage-poids tel que celui-ci. Au final, l’ouvrage atteindra 366 m de longueur et 115 m de hauteur pour 8 m de largeur en crête. Cette modification du profil a permis d’augmenter de seulement 10 à 15 % le volume de BCR qui atteint aujourd’hui 1,15 million de mètres cubes.

Contraintes sismiques et géologie extrême

A noter également que les études de sismicité ont montré la nécessité de réaliser des boîtes de cisaillement, destinées à améliorer le monolithisme général du barrage avec, en crête, la construction d’une ceinture parasismique (2,50 x 2,50 m) très fortement ferraillée destinée à mieux répartir les efforts du barrage dans les culées.
Mais c’est la géologie exceptionnelle qui constitue la difficulté majeure du chantier, l’une des principales victimes (voir page 49) étant le tunnelier roche dure Herrenknecht qui assure, en remontant vers le barrage, le percement de la galerie de transfert de 13 km de longueur et 3,50 m de diamètre fini (4,30 m de diamètre excavé). Cette galerie est constituée de 430 000 voussoirs en béton armé de 25 cm d’épaisseur (4 par anneau) et 1,20 m de longueur préfabriqués sur le site.
« Le chantier du barrage proprement dit a, lui aussi, connu des problèmes avec notamment, en juin 2012, l’éboulement du talus aval en rive gauche, souligne Jean-Philippe Cattin, alors que nous avions pratiquement atteint le fond de vallée. » Cette zone avait déjà fait l’objet d’importants travaux de confortement, au moyen de boulons et de béton projeté. Afin d’améliorer les fondations du barrage, des injections de consolidation atteignant jusqu’à 20 m de profondeur ont donc été mises en œuvre à partir du fond de vallée dans un premier temps, puis précéderont la montée du béton compacté au rouleau le long des culées.

PHOTO - 753122.BR.jpg
PHOTO - 753122.BR.jpg
PHOTO - 753117.BR.jpg
PHOTO - 753117.BR.jpg
PHOTO - 753584.BR.jpg
PHOTO - 753584.BR.jpg
PHOTO - 753116.BR.jpg
PHOTO - 753116.BR.jpg

Commentaires

Barrage-poids arqué sur un oued algérien

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur