En direct

Bardage, l'esthétique en un clin d'œil
PHOTO - 10422_657388_k7_k1_1580741.jpg - © © Silverwood

Bardage, l'esthétique en un clin d'œil

Franck Guidicelli |  le 09/02/2018  |  ArchitectureFrance entièreEurope

Les industriels développent de plus en plus de finitions et d'outils pour faire vivre les façades bardées.

Si le bardage séduit par l'étendue de son offre de matériaux (acier, aluminium, bois, composite, pierre naturelle, PVC, terre cuite… ) et par sa capacité à intégrer une isolation thermique par l'extérieur (ITE), l'enduit traditionnel reste très ancré dans les habitudes en France. Face à ce constat, les fabricants de bardage ont changé leur fusil d'épaule. Ils ne parient plus sur les seules qualités intrinsèques (résistance, durabilité, aspect, facilité de pose) de leurs solutions. Aujourd'hui, ils mettent aussi l'accent sur l'embellissement de la façade.

« Le choix du bardage se fait avant tout par rapport à l'esthétique recherchée, tout comme le choix du matériau », commente Aurélie Brianchon, chef de produits de Deceuninck France. Ce point de vue est partagé par Thomas Delépine, porte-parole du Syndicat national du bardage et vêtures isolés (SNBVI), qui constate l'approche résolument décorative actuelle : « Les textures, les aspects et les couleurs sont toujours en évolution. » Éléments complémentaires d'une façade, le bardage et les menuiseries extérieures suivent même des tendances identiques, comme le remarque Aurélie Brianchon : « À l'image de ce qui existe sur le marché des fenêtres, les couleurs foncées sont très demandées, notamment le gris, dont le poids se renforce. »

Toujours plus.

À présent, les industriels vont encore plus loin et n'hésitent plus à élargir leur gamme afin d'offrir aux prescripteurs (architectes, clients finaux) de réelles possibilités de personnalisation. Erwan Villalard, directeur du marketing du groupe ISB, précise : « Le marché cherche la diversification. Nous voulons être différenciants sur le bardage par des finitions différentes, par des accessoires pertinents et par une gamme de couleurs plus importante. » Dans ce domaine, à chacun sa méthode. Imerys Toiture parie sur le design, comme l'explique Olivier Lafore, directeur du marketing et de la communication : « Nous allons vers des produits qui vont permettre à l'architecte de réellement signer son œuvre en proposant des tuiles avec des leds, de la sérigraphie… » D'autres, à l'image de VM Zinc, tablent sur des systèmes personnalisés. « Nous avons des solutions avec des formats de cassettes, des profils nervurés à la demande, des perforations multiples sur mesure, ou encore de nombreux aspects de surface à la demande », explique Fabien Moulin, responsable du marketing et de la communication.

Chacun y va donc de ses arguments pour se distinguer de la concurrence.

Simplifier la mise en œuvre.

L'autre levier, pour les industriels, consiste à simplifier la pose, selon Aurélie Brianchon : « Notre service recherche et développement travaille beaucoup sur la facilité de pose des produits, avec notamment un enrichissement de notre gamme d'accessoires pour répondre aux besoins des poseurs. C'est un avantage indéniable pour le PVC d'être léger et facile à mettre en œuvre. » Dans la terre cuite, il s'agit aussi d'un défi. « Nous devons accompagner la pose de la terre cuite en façade, explique Bertrand Laffont, directeur du marketing de la façade de Terreal. Nous misons donc beaucoup sur la formation des poseurs, car la mise en œuvre est la clé du marché. » Cela implique, de la part des fabricants, une évolution de gamme, poursuit-il : « Il y a encore cinq ou six ans, nous procurions nos produits en seulement deux dimensions. Aujourd'hui, nous travaillons au millimètre près pour accroître la rapidité d'exécution sur le chantier. »

Le négoce peut mieux faire.

Fabien Moulin dresse le même constat : « Nous fournissons certains systèmes qui se montent à la manière d'un jeu de construction. Grâce à un calepinage précis, nous proposons des éléments et des finitions sur mesure pour éviter les découpes sur chantier. » Ces systèmes de plus en plus complets associent souvent l'isolant, grâce à des partenariats avec les fabricants d'isolants. Une manière de répondre à la réglementation et à la recherche de la performance énergétique.

Si des efforts sont faits pour les installateurs, les industriels se désolent que le rôle du négoce se limite très (trop) souvent à un rôle de logisticien. Pourtant, « le bardage est présent maintenant dans les showrooms avec quelques mises en situation », constate Aurélie Brianchon.

Mais, de manière générale, « le négoce n'est pas moteur, c'est l'architecte qui a le rôle prépondérant. De plus, comme nous sommes sur du sur-mesure, il n'y a pas de stockage à effectuer. En réalité, la seule chose que nous faisons est d'intégrer les catalogues des négociants avec nos produits phares pour leur donner de la visibilité. » Pour Erwan Villalard, l'industriel doit mieux accompagner les clients, ce qui passe notamment par l'appel au numérique : « Nous venons de développer un configurateur qui s'adresse aux clients finaux et est un outil d'aide à la vente pour le négoce. Il sert à choisir les couleurs et les finitions avec un visuel en réalité augmentée et 80 000 configurations différentes. Avec, au final, un chiffrage automatisé et (1). »

L'incendie, nouveau point sensible ?

Près de 80 morts. L'incendie de la Grenfell Tower à Londres a marqué les esprits. Un composite allié à un isolant en polyuréthanne était présent sur la tour, et les experts ont clairement laissé entendre que la propagation du feu a largement été favorisée par ce revêtement du fait d'une mauvaise mise en œuvre. Aujourd'hui, le comportement au feu est une vraie préoccupation pour les industriels qui, tous, ont évoqué cet incendie lors de nos entretiens. Thomas Delépine, porte-parole du SNBVI, reconnaît que « la réglementation incendie est au cœur des travaux de recherche du syndicat ».

Commentaires

Bardage, l'esthétique en un clin d'œil

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX