En direct

Banque des territoires : ce que les clients en attendent
Les élus locaux, ici Maryse Lavrard (au milieu) et Benoist Apparu (à droite) ont fait part de leurs attentes sur la banque des territoires. - © © Le Moniteur

Banque des territoires : ce que les clients en attendent

S.V. |  le 01/06/2018  |  Communication

Adapter les politiques de rénovation à la réalité des territoires, aider au marketing territorial… Les élus déjà fait part de leurs attentes sur ce ce guichet unique mis en place par la Caisse des dépôts.

La promesse est donnée. La Banque des territoires, lancée en grande pompe par la Caisse des dépôts et consignations (CDC) mercredi 30 mai, aura la lourde tâche d’accompagner au mieux les clients de l’institution financière (collectivités locales, organismes de logement social, entreprises publiques locales et professions juridiques). Ceci en étant « plus efficace, plus lisible, plus fluide », selon Olivier Sichel, directeur général de la nouvelle organisation.

Et les attentes sont grandes de la part des élus. Comme pour Maryse Lavrard, 1ère adjointe au maire de Châtellerault (Vienne), qui prône un « marketing territorial ». « Nous attendons beaucoup de la Caisse des dépôts. Elle peut nous aider à redorer l’image de notre ville parce que ce sont des métiers que nous, les villes moyennes, ne connaissons pas », déplorait l’élue de la commune de 32 000 habitants, lors du lancement de la Banque des territoires. Objectif : attirer de nouvelles catégories de populations. Et Olivier Sichel de lui répondre : « Agence de pub, nous ne ferons pas ! Les meilleurs ambassadeurs des villes, c’est vous ! Par contre, nous nous mettrons à votre service, avec souplesse, réactivité et aussi adaptation à chacun des territoires. »

Une politique adaptée au territoire

 

Car les élus locaux en ont marre des politiques publiques générales, non adaptées aux situations particulières des territoires.

« La principale difficulté à laquelle nous sommes confrontés est de devoir entrer dans des cases fixées au niveau national. Nous sommes incapables d’adapter les outils de l’Anah [Agence nationale de l’habitat – NDLR], de la Caisse des dépôts ou d’autres acteurs en fonction de la réalité propre d’un territoire, dénonce Benoist Apparu, avec sa casquette de maire de Châlons-en-Champagne (Marne). L’une des premières attentes que nous pouvons avoir de la banque des territoires est que l’opération Cœur de ville s’adapte à la réalité de chaque territoire. »

Une bataille pour le particularisme à laquelle adhère également Nathalie Appéré, maire de Rennes et présidente de l’Anah. « L’unité de la république ne souffre pas des différenciations territoriales, bien au contraire. Les solutions s’inventent en fonction des réalités territoriales. C’est à partir de là que nous pouvons construire une boite à outils. La banque des territoires doit aussi avoir cette capacité à différencier les outils en fonction de réalités territoriales différentes. »

De son côté, Olivier Klein, président de l’Agence nationale de rénovation urbaine (Anru) et maire de Clichy-sous-Bois, rappelle la nécessité des différentes organisations (Anru, Anah et Caisse des dépôts) à travailler de manière complémentaire. « Cela doit contribuer à rendre les projets plus rapides et utiles pour les habitants, qui se retrouvent coincés dans des programmes longs. Il faut également construire avec les collectivités, les investisseurs et les bailleurs cette capacité à se projeter vers l’avenir. »

Commentaires

Banque des territoires : ce que les clients en attendent

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Livre

Prix : 98.00 €

Auteur : Groupe Moniteur

Voir

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur