En direct

Balades fluviales pour les déblais du GPE

le 13/04/2018  |  ConjonctureHauts-de-SeineParisSeine-MaritimeVal-de-Marne

Sur la ligne 15 sud, les premières plates-formes de transbordement entreront en service en 2019-2020.

En 2017, le trafic fluvial global en Ile-de-France a atteint 21,2 millions de tonnes (Mt), en hausse de 5 % par rapport à 2016. Sur ce total, le segment des matériaux de construction a représenté 11,5 Mt et le transport des déblais 4,3 Mt, soit 15,8 Mt pour l'ensemble de l'activité BTP (75 % de l'activité globale). C'est dire si le transport fluvial est bien placé pour jouer son rôle dans la construction du Grand Paris Express (GPE). Une convention entre la Société du Grand Paris (SGP), maître d'ouvrage, et Haropa-Ports de Paris Seine Normandie, signée en décembre 2013, porte en particulier sur l'évacuation des déblais des chantiers du futur métro automatique. Soit au total 45 Mt, dont 7 Mt peuvent transiter par la voie fluviale (l'équivalent d'une rotation de 300 000 camions). « Le recours à ce mode de transport, pour des raisons de préservation de l'environnement et de limitation des nuisances, est inscrit dans nos cahiers des charges », remarque Frédéric Willemin, directeur de l'ingénierie environnementale à la SGP.

« Nous avons défini cinq plates-formes de transbordement et d'évacuation des déblais, établies en fonction du calendrier de construction des lignes et liées fonctionnellement aux tunneliers », souligne pour sa part Karim Lalmas, responsable de la filière produits valorisables chez Haropa, spécialiste du Grand Paris. Deux sont liées à la ligne 15 sud, premier tronçon à être entré en travaux et dont la mise en service interviendra fin 2024 : la plate-forme des Ardoines-Arrighi à Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne), et celle de l'île de Monsieur à Sèvres (Hauts-de-Seine). La SGP procède en ce moment aux études et prévoit une entrée en service des plates-formes en 2019-2020, lorsque la plupart des tunneliers commenceront à creuser. Trois autres équipements sont envisagés : les plates-formes des Caboeufs (à Gennevilliers-Asnières, ligne 15 ouest), du canal Saint-Denis (à Aubervilliers, lot 1 de la ligne 16), et du canal de l'Ourcq (à Bondy, ligne 15 est).

« Une chaîne logistique cohérente ». Par ailleurs, trois plates-formes de caractérisation des déblais seront mises en place. Leur mission : analyser les terres extraites pour assurer leur traçabilité, éventuellement les prétraiter, et les diriger vers des exutoires spécifiques. La première sera celle de Bonneuil-sur-Marne, dans le Val-de-Marne (3,4 ha). Actuellement, on démolit des entrepôts pour créer deux ouvrages portuaires (4 à 5 M€ investis par Haropa) remis cet automne à Eiffage, qui les exploitera en tant qu'attributaire du lot T2B de la ligne 15 sud. Opérationnel au second semestre 2019, l'équipement sera synchronisé avec les deux premières plates-formes de transbordement. Deux autres plates-formes de caractérisation des terres sont prévues à Bruyères-sur-Oise (14,4 ha) et à Lagny (3 ha, en lien avec le lot 3 de la ligne 16).

Ces déblais, analysés et triés, trouveront une fenêtre de sortie sur l'axe de la Seine. Par Le Havre, une partie d'entre eux sera valorisée en réaménagement de carrière sur le site de traitement de déchets inertes de Lafarge à Saint-Vigor-d'Ymonville (Seine-Maritime), inauguré en septembre 2017. Par Rouen, les terres polluées prendront la voie fluviale et maritime vers des sites de traitement en Belgique et aux Pays-Bas. « Comme Haropa maîtrise l'axe Seine (Le Havre, Rouen, Paris), nous avons proposé à la SGP une chaîne logistique cohérente, dotée d'une ouverture maritime internationale. Cela a permis de multiplier les solutions, et finalement de faire le meilleur choix », conclut Karim Lalmas.

PHOTO - 12457_760191_k2_k1_1803064.jpg
PHOTO - 12457_760191_k2_k1_1803064.jpg

Commentaires

Balades fluviales pour les déblais du GPE

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 25.00 €

Voir

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

Livre

Prix : 65.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Aide-mémoire - Ouvrages en béton armé

Aide-mémoire - Ouvrages en béton armé

Livre

Prix : 35.00 €

Auteur : Dunod, Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX