Baisse du nombre d’entreprises RGE en 2018
Logo Qualibat RGE

Baisse du nombre d’entreprises RGE en 2018

Maya Pic |  le 01/02/2019  |  100 % eau et énergie 100 % gros œuvre 100 % second œuvreQualibat RGE

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Artisans
100 % eau et énergie
100 % gros œuvre
100 % second œuvre
Qualibat
RGE
Certification
Valider

À l’occasion de la Rencontre nationale des auditeurs RGE, l’association Qualibat dresse un bilan de la qualification des entreprises en 2018, et annonce un recul du nombre d’entreprises qualifiées, notamment RGE.

Qualibat, qui délivre des qualifications professionnelles aux entreprises de toutes spécialités et de toutes tailles, attribue environ 90 % du volume global des qualifications RGE. L’association a constaté en 2018 une baisse de 9 % du nombre d’entreprises qualifiées RGE, qui sont passées de 62 000 à 56 000. Le nombre global d’entreprises Qualibat (RGE ou non) enregistre lui un recul de 8 %, passant de 73 000 en 2017 à 68 000 en 2018.


Les sorties du Cite en cause


D’après Eric Jost, le délégué général de Qualibat, un phénomène de départs volontaires des effectifs a été observé, provoqué notamment par la suppression de certains équipements du champ d’éligibilité du Cite, comme les fenêtres. Ainsi, 3 531 entreprises RGE de menuiseries extérieures sont sorties des effectifs, soit 12 % de cette catégorie.

Dans le même temps, les entreprises RGE de chauffage ont reculé de 9 %, celles d’isolation de murs et façades de 8 %, tandis que les entreprises RGE effectuant des travaux d’isolation de toiture ont augmenté de 15 %.


Non-conformités aux audits


L’inquiétude de l’association Qualibat porte également sur les nombreux cas de non-conformité avérés au cours des 25 000 audits effectués en 2018, et notamment sur le volet administratif : absence de PV de réception des travaux, mauvaise application de TVA, travaux ne correspondant pas à la qualification ou au domaine RGE, absence de réponse au suivi annuel…

Une hausse des non-conformités qui pourrait s’expliquer par la montée en compétences des 320 auditeurs RGE, mieux formés et entraînés après 4 années d’expérience, le label RGE ayant été lancé en 2014.

Commentaires

Baisse du nombre d’entreprises RGE en 2018

Votre e-mail ne sera pas publié

Bistoufly

02/02/2019 18h:47

Il faut dire que le montant de l audit et des différents frais commence à peser lourd. Payer pour avoir le droit de travailler....bienvenu en France.

1 réponse

Guy

09/02/2019 11h:52

- Tout à fait d accord avec Bistoufly. Le système RGE est une arnaque qui profite souvent aux grosses entreprises . Et des frais en plus à régler à tout ses bureaucrates. C la fin des petits artisans...

Votre e-mail ne sera pas publié

Manu

09/02/2019 08h:47

Même constat, la mention RGE représente un coût trop élevé et une forte surcharge administrative pour les artisans qui sont déjà écrasés par le poids de l'administratif en France ! Encore une loi qui favorise les grosses entreprises du bâtiment ...

Votre e-mail ne sera pas publié

Mam33110

13/02/2019 22h:16

Dommage qu en 2014, ces auditeurs RGE ne soient pas venus chez moi voir mon chantier.... Je n aurais peut être pas été obligée de porter plainte devant le TGI et obligée d attendre 2018 pour que ma réclamation repasse en commission.....

Votre e-mail ne sera pas publié

miche

19/11/2019 23h:14

cela devient trop cher et en plus on ne s'occupe pas trop de notre dossier il faut toujours faire dans l'urgence pour avoir l'accréditation, j'ai toujours pas d'accréditation depuis le mois de MAI que je réclame pour avoir la nouvelle qui se termine le 20/10/2019 .il manque toujours un document qui a pas était demandé par contre pour régler la on oublie pas et ça c'est la FRANCE donc si ça continu je serais plus RGE

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Réhabilitation énergétique et mobilité urbaine

Réhabilitation énergétique et mobilité urbaine

Date de parution : 12/2019

Voir

Histoire contemporaine des paysages, parcs et jardins

Histoire contemporaine des paysages, parcs et jardins

Date de parution : 11/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur