En direct

Bail commercial et portée de la propriété commerciale

le 22/01/2010  |  ImmobilierRéglementationDroit de la construction

Le locataire de locaux commerciaux sollicite le renouvellement de son bail. Le bailleur refuse le renouvellement sans indemnité d'éviction en arguant du défaut d'exploitation des lieux loués. Contestant la légitimité de ce refus, le locataire obtient du juge le renouvellement du contrat.

Question Le refus de renouvellement du bail est-il subordonné à la preuve d'un juste motif ?

Réponse Non. En vertu de l'article L.145-17 du Code de commerce, le bailleur est toujours en droit de refuser le renouvellement d'un bail venu à expiration en payant une indemnité d'éviction.

Commentaire La Cour rappelle la portée de la propriété commerciale. Celle-ci ne permet pas un renouvellement automatique du contrat de bail à son expiration, ni un contrôle des motifs de non-renouvellement. Le bailleur peut refuser le renouvellement du bail, sans avoir à motiver sa décision. Mais ce refus a un prix : le versement d'une indemnité d'éviction. Ce coût économique explique, en pratique, l'automaticité du renouvellement du bail commercial.

Cour de cassation, 3e Chambre civile, 25 novembre 2009, n° 08-21.029, FS-P B, Transimmeuble c./ MA Le Welcome.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Date de parution : 12/2018

Voir

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur