En direct

BAIES Fenêtres : des hauts et des bas

hugues haëntjens, jean-philippe bondy, pascale leroy-paulay, catherine rollot, nicole salez |  le 17/10/1997  |  ImmobilierLogementNégoceEuropeGros œuvre

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Immobilier
Logement
Négoce
Europe
Gros œuvre
Hygiène
Bois
Maison individuelle
Produits et matériels
Valider

-Le PVC domine largement le marché de la fenêtre. -Le bois résiste grâce à la maison individuelle. -L'aluminium souffre de l'écroulement du tertiaire.

LES PERSPECTIVES

Le marché de la menuiserie industrielle devrait bénéficier d'une demande forte, notamment dans les logements anciens. Ainsi, le marché potentiel de la fenêtre est couramment estimé à 10 millions d'unités. Les matériaux concurrents que sont le PVC, le bois et l'aluminium disposent de qualités complémentaires qui devraient leur permettre de progresser chacun dans des créneaux différents. Sur le marché de la fenêtre, l'année écoulée a vu le PVC asseoir nettement sa position de leader avec 49,5 % de parts de marché. Au total, en 1996, le marché de 6,1 millions de fenêtres, est en hausse de 3,4 % par rapport à 1995 selon Développement Construction. Sur le terrain des industriels, pourtant, tout n'est pas rose. « Les prix baissent au moins depuis deux ans », constate-t-on chez Bouvet. La croissance des années à venir se fera donc sur la qualité du service. « Pour nous différencier sur un marché très concurrentiel, nous devons travailler sur des engagements forts comme le respect de délais de pose, la présentation, le service après-vente... », souligne Pierre Nuss, directeur marketing chez Tryba. La pénétration croissante du PVC (6 % de gains de parts de marché en deux ans) s'est faite grâce à une politique offensive en direction des particuliers. Le circuit de distribution des produits PVC est extrêmement complexe : 69 % des ventes se font en direct, contre 31 % par l'intermédiaire d'un réseau de distribution. Les ventes en direct se font à 33 % avec pose, à 29 % sans pose et à 6 à 7 % avec un réseau de poseurs agréés. Les ventes par réseaux de distribution passent par le négoce à 24 %, par les GSB (grandes surfaces de bricolage) à 2 %, par des distributeurs intégrés avec pose à 4 %, et enfin par des soldeurs qui achètent des lots.

LES MARCHES

La menuiserie en bois a profité, en 1996, de la relance du marché de la maison individuelle, où elle est bien implantée. Résultat : une production, en 1996, de 1,9 million de fenêtres en bois (dont 150 000 mixtes bois-aluminium), contre 2 millions en 1995. Cette baisse a été compensée par une petite poussée des portes d'entrée (240 000 en 1996 contre 230 000 en 1995) et des portes de salon (630 000 en 1996 contre 620 000 en 1995). En revanche, les escaliers sont restés stables en volume (150 000 unités), avec une hausse de 2 % de leur chiffre d'affaires à 800 millions. Les portes planes, avec 5,1 millions d'unités vendues en 1996, ont généré 1,4 milliard de francs de chiffre d'affaires.

Selon le Syndicat national des fabricants de menuiserie industrielle (SNFMI), la distribution s'effectue pour 47 % au travers d'un réseau de négoce, pour 28 % par l'intermédiaire des grandes surfaces spécialisées, et pour 25 % en direct. La fenêtre aluminium se porte mal, à l'image du bâtiment non résidentiel, son principal débouché. Sur la période 1994-1996, le marché de la fenêtre a reculé de 18 % en volume, pour s'établir en 1996 à 1,1 million d'unités. En revanche, l'aluminium se maintient sur le marché des murs-rideaux, vitrines, cloisons, portes extérieures. La véranda, qui a connu un léger coup d'arrêt en 1996, reste un produit d'avenir. Les concepteurs gammistes à l'image de Technal ou Reynaers-Alunion, développent un réseau d'installateurs agréés.

CHIFFRE D'AFFAIRES 1996 DE LA MENUISERIE INDUSTRIELLE BOIS :

5,8 milliards de francs.

CHIFFRE D'AFFAIRES 1996 DE LA MENUISERIE PVC :

7 milliards (estimation)

CHIFFRE D'AFFAIRES 1996 DE LA MENUISERIE ALUMINIUM :

14 milliards (fourni-posé), dont 4,5 milliards pour les fenêtres

LES LEADERS :

Groupe Lapeyre, Simpa, Tryba, Technal, Schüco, Kawneer.

GRAPHIQUE : Répartition par matériaux

Nouvelle progression du PVC. Avec près de la moitié des ventes, le PVC ne cesse de progresser sur le marché de la fenêtre, se développant surtout auprès des particuliers.

Point de vue : Bruno Léger, directeur marketing de Technal

« Le marché est encore en régression en 1997. Nous avons eu un début d'année un peu décevant, mais nous espérons que la seconde partie - qui s'annonce mieux - rattrapera le retard accumulé. Nous nous adaptons en permanence pour essayer de nous positionner sur des marchés plus petits, des segments, des niches qui nous permettent de retrouver des chiffre d'affaires additionnel. Nous attendons une reprise du marché du tertiaire, mais nous devons nous battre sur d'autres marchés comme le collectif ou la maison individuelle. L'aluminium ne doit pas se contenter de ses produits traditionnels sur ses marchés traditionnels. Nous avons développé des produits qui sont compétitifs en prix et aussi faciles à poser que le PVC. »

%%GALLERIE_PHOTO:0%%

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Date de parution : 02/2019

Voir

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Date de parution : 02/2019

Voir

Guide pratique du contentieux de l'urbanisme

Guide pratique du contentieux de l'urbanisme

Date de parution : 01/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur