En direct

Avis de tempête sur le constructeur d'éolienne Theolia
- ©

Avis de tempête sur le constructeur d'éolienne Theolia

Defawe Philippe |  le 15/09/2008  |  France entièreEnergies renouvelablesEntreprises

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Energie
France entière
Energies renouvelables
Entreprises
Valider

La société de construction et de vente d'éoliennes Theolia, dont le titre chute en Bourse depuis plusieurs semaines, n'est "pas en faillite", assure son PDG Jean-Marie Santander au quotidien Les Echos paru lundi.

"Nous ne sommes pas en faillite, ni virtuelle ni non virtuelle. Avec une base installée de 661 mégawatts, il est impossible d'envisager un dépôt de bilan car notre groupe bénéficie de produits récurrents pendant quinze à vingt ans", explique M. Santander.
Theolia avait annoncé le 3 septembre un changement de stratégie "avec l'idée de vendre moins de capacités (éoliennes, ndlr) et d'en garder le maximum", rappelle son PDG.
Mais cette annonce et des rumeurs de faillite ont généré une chute du titre en Bourse, de plus de 26% depuis une semaine, à 9 euros environ lundi. Depuis trois mois, le cours de l'action a dégringolé de près de 53%.
"La plupart des analystes ont considéré que nous allions du coup (...) conserver 100%" de mégawatts. "Ce n'est pas le cas, nous pourrions conserver entre 0% et 100% des 170 mégawatts que nous allons installer cette année", ajoute M. Santander.
Garder les éoliennes "nous procure un chiffre d'affaires plus petit, mais (...) une marge de 70% à 80% durant quinze à vingt ans", fait-il valoir.

Le patron de Theolia exclut par ailleurs de faire appel au marché pour se développer mais pourrait vendre "une plus grande partie" de ses capacités ou "faire entrer un investisseur stratégique" au capital, détenu à près de 17% par le groupe industriel américain General Electric.

Repères


Theolia a accusé au premier semestre une perte nette de 25,3 millions d'euros, contre un bénéfice de 6,2 millions en 2007, en raison de l'augmentation de sa dette nette, passée de 216,2 millions d'euros au 31 décembre à 397,8 millions au 30 juin.
Le chiffre d'affaires a augmenté de plus de 20% à 61,9 millions d'euros, grâce aux ventes d'électricité d'origine éolienne (+139%).

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

L’assainissement-démantèlement des installations nucléaires

L’assainissement-démantèlement des installations nucléaires

Date de parution : 04/2018

Voir

Montage et exploitation d’un projet éolien

Montage et exploitation d’un projet éolien

Date de parution : 05/2016

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur