En direct

Avec Visale, Sylvia Pinel change la GUL
Mercredi 20 janvier 2015, Sylvia Pinel, ministre du Logement signe avec Jacques Chanut (à g.), nouveau président d’Action Logement et Jean-Jacques Denizard, président de l’APAGL le lancement de Visale - © © Arnaud Bouissou / MEDDE-MLETR

Avec Visale, Sylvia Pinel change la GUL

le 20/01/2016  |  ImmobilierLogementsTechnique

La ministre du Logement a signé mercredi 20 janvier avec Action Logement la convention Visale, nouveau dispositif de sécurisation des loyers dans le parc privé qui cible en priorité les salariés qui disposent d'emplois précaires et les jeunes actifs qui viennent de décrocher un emploi.

Logement et emploi sont de plus en plus souvent liés, l'absence de l'un entraînant souvent l'impossibilité d'obtenir l'autre et vice-versa. Mais les dispositifs imaginés par la loi Alur (dans sa partie "Accès au logement") pour  lever l'obstacle de l'accès au logement et faciliter l’accès à l'emploi, la Gul (garantie universelle des loyers) et la GRL (garantie des risques locatifs), ont montré leurs limites. Pour remplacer ces deux garanties, un nouveau dispositif nommé Visale (Visa pour le Logement et l’Emploi) a été lancé mercredi 20 janvier avec la signature d'une convention au ministère du Logement.

Financé et géré par Action Logement à hauteur de 130 millions d’euros, Visale est un nouveau dispositif gratuit de cautionnement des loyers impayés pendant les trois premières années du bail, sans franchise ni carence.

Le bailleur n’a plus à vérifier l’éligibilité du locataire. Le visa certifié  par Action Logement permet de renforcer son dossier de candidature.

Par ailleurs, si le propriétaire adhère à Visale, le locataire n’a pas à fournir de garant physique ou moral

Le dispositif s'adresse à :

- tous les salariés précaires du secteur privé (CDD, sous promesse d’embauche, CDI en période d’essai, intérimaires, intermittents, apprentis, contrats aidés…), dès lors que l’entrée dans l’emploi et dans le logement s’effectuent dans des délais rapprochés ;

- aux les jeunes salariés de moins de 30 ans, en CDD ou CDI, sous certaines conditions dérogatoires par rapport aux autres publics de Visale ;

- aux ménages accompagnés dans le cadre d’une intermédiation locative, salariés ou non.

Visale concerne des logements dont le loyer, charges comprises, ne dépasse pas : 1500 € dans Paris intramuros, et 1300 € sur le reste du territoire.

Commentaires

Avec Visale, Sylvia Pinel change la GUL

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur