En direct

Avec une croissance en hausse de 1,7%, Engie s’affirme dans le bas-carbone
Isabelle Kocher, directrice générale d'Engie. - © © Engie

Avec une croissance en hausse de 1,7%, Engie s’affirme dans le bas-carbone

le 08/03/2018  |  Energies renouvelables

Le géant français de l’énergie a renforcé son portefeuille d'actifs dans les énergies renouvelables et cédé plusieurs participations dans des centrales thermiques. Le groupe termine l'année 2017 avec un bénéfice record de 1,4 milliards d'euros.

Deux ans après la présentation d’un plan stratégique ambitieux tourné vers les activités bas-carbone et les services énergétiques, Engie a retrouvé une dynamique de croissance. L’énergéticien français a publié des résultats marqués par un retour de la croissance organique (+1,7%) et un bénéfice de 1,4 milliards d’euros contre une perte de 415 millions un an plus tôt. « Nos bons résultats sur l’année 2017 confirment la pertinence de la stratégie d’Engie, s’est félicitée Isabelle Kocher, sa directrice générale, à l’occasion de la présentation des résultats annuels. « Le repositionnement ambitieux que nous avons effectué en réinvestissant massivement dans la production d’électricité bas carbone, les infrastructures et les solutions clients, a permis de poser les bases solides permettant à Engie d’entrer dans une nouvelle dynamique de croissance ».

Cessions d'actifs

Le chiffre d’affaires global a légèrement progressé de 0,3%, à 65 milliards d’euros. La direction a en effet conduit un plan de cessions d’actifs de production d’électricité thermique aux Etats-Unis, en Pologne et au Royaume-Uni. Il y a quelques jours, le groupe français a exprimé son souhait de céder ses participations dans trois centrales à charbon en Allemagne. Engie est actuellement propriétaire d’une centrale de 472 MW à Zolling, près de Munich, et d’une autre de 351 MW à Farge. Il détient également une participation de 52% dans la centrale thermique de Wilhelmshaven (731 MW).

En Europe, les ventes de volume de gaz sont reparties à la hausse, tout comme le gaz naturel liquéfié (GNL) en Asie. Sur le Vieux continent, ainsi qu’en Australie, le géant français de l’énergie a pu également profiter de la performance accrue de son parc de production thermique d’électricité. La France reste en revanche à la traine avec une baisse de la production du parc hydroélectrique et un recul des ventes de gaz naturel aux professionnels.

Engie Green

Parmi les acquisitions notables, le groupe a repris les derniers actifs de la Compagnie du Vent (ndlr : actionnaire à 100%) et fondé Engie Green, un mastodonte des EnR né de la fusion du groupe Futures Energies et Maïa Eolis. La nouvelle entité gère un parc éolien de 1300 MW et solaire de 860 MWc. Engie a également pris une participation de 30% au capital d’Unisun, une société chinoise spécialisée dans le solaire photovoltaïque qui ambitionne de développer 4 GW d’ici 2020 dans le pays.

Pour 2018, Engie table sur un bénéfice compris entre 2,45 et 2,65 milliards d'euros et une croissance organique supérieur à 8%. Lors de la présentation des résultats, Isabelle Kocher a affirmé que l'Etat français pourrait réduire sa participation de 24,1% au capital d'Engie à partir de la fin de l'année, une fois que la loi Pacte (Plan d'action pour la croissance et la transformation des entreprises), dont la présentation en conseil des ministres est attendue le 18 avril, aura été modifiée.

Confronté au bouleversement du secteur européen de l’énergie, l’ex GDF Suez avait lancé en 2016 un plan de transformation sur trois ans. L’énergéticien cherche à se concentrer sur les énergies renouvelables, le gaz, les services énergétiques et les activités à prix régulés ou fixés par contrat, moins risquées que celles exposées aux prix de marché.

Commentaires

Avec une croissance en hausse de 1,7%, Engie s’affirme dans le bas-carbone

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Livre

Prix : 75.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX