En direct

Avec le BIM, les frontières entre construction et exploitation s’estompent
Fonctionnalités pour la maintenance - © © Mediaconstruct

Avec le BIM, les frontières entre construction et exploitation s’estompent

Guersendre Nagy (Mediaconstruct) avec Julie Nicolas |  le 19/06/2014  |  TechniqueYvelines

Le campus New-Velizy dans les Yvelines sera livré prochainement. Non seulement les 49 000 m² du projet ont été conçus et réalisés avec la maquette numérique, mais cette même base de données va servir à l’exploitation du bâtiment.

Le Campus New-Vélizy (Yvelines) conçu pour Thalès par la Foncière des régions et le Crédit agricole assurances accueillera prochainement 49 000m² de bureaux pour 2400 postes de travail. Si Vinci Construction est entreprise générale sur le chantier, c’est la filiale Vinci Facilities qui exploitera les différents bâtiments. Sur ce projet, le BIM a été utilisé dès la conception : « La compréhension des plans et les faisabilités sont facilitées par le recourt à la 3D. Avec le BIM, nous pouvons voir l’impact de nos demandes, faire des zooms spécifiques sur la visibilité des places de l’auditorium, par exemple » explique Didier Guion, directeur technique développement chez Foncière des Régions. Autre exemple éloquent : « Avec un bâtiment modélisé dans son véritable environnement, nous avons facilement simulé ce que verraient les caméras de surveillance, s’il y avait des arbres qui encombreraient la vue… et ainsi pu figer l’implantation du système de sécurité », explique Charles Chevallet de Petit, filiale de Vinci Construction France. « Auparavant, nous aurions dû faire cela avec des plans papier et beaucoup d’imagination ! » La superposition de relevés de scan laser et l’utilisation de la maquette numérique ont permis de procéder à un ragréage optimal pour la pose de moquette sur des supports sans faux plancher, évitant ainsi de recharger tous les plateaux à partir de relevés manuels, par définition plus aléatoires.

Le BIM comme nouveau service aux locataires

Quant au Facility management, chiffrer et dimensionner le contrat et les services de maintenance avec le BIM est un premier atout, comme l’explique David Ernest, directeur du centre d’expertise chez Vinci Facilites. « Pouvoir consulter le BIM construction nous a déjà permis d’avoir un état complet du site. Nous avons pu nous affranchir de la visite in situ du bâtiment comme de l’audit , et établir des métrés fiables avec des installations identifiées. Associés aux revues de projet, nous avons formalisé les informations dont nous avions besoin afin d’optimiser la gestion au quotidien du site et la programmation des opérations d’entretien et les travaux. »

Comme la vie d’un bâtiment n’est pas un long fleuve tranquille, une fois construit, il peut changer de locataires, d’entreprise de maintenance ou de propriétaire : le BIM, serait l’élément « invariant », tel le témoin dans une course de relais. D’après Jean-Eric Fournier de la Foncière des Régions, le BIM représente un nouveau service apporté aux locataires, tout comme la possibilité de mieux gérer ses actifs immobiliers. Mais à une condition : que quelqu’un veille à sa bonne tenue. Le rôle du BIM Manager - ici dans une mission quadripartite- qui s’adosse à toutes les étapes de la vie du bâtiment (protocoles, droits d’accès, règles de mises à jour, organisation…) ainsi que les aspects juridiques des données sont identifiés comme essentiels. « Il y a ce que disent les livres et la réalité : nous sommes en position aujourd’hui de vérifier et de formaliser les gains autres que financiers d’ailleurs, en termes de réactivité d’intervention ou de qualité » note Thierry Berthomieu, directeur des sites du siège de Thales. C’est pourquoi, Vinci Facilities observera de près une zone témoin « BIMée » avec l’ensemble des matériaux mis en œuvre sur le site  (un étage avec un hall, un plateau et des sanitaires). Affaire à suivre d’ici un an.

Commentaires

Avec le BIM, les frontières entre construction et exploitation s’estompent

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Livre

Prix : 75.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX