En direct

Avec la micro-cogénération, Viessmann veut être un acteur de la transition énergétique
Viessmann compte 24 unités de production dans 11 pays pour 9600 salariés. - © © DR

Avec la micro-cogénération, Viessmann veut être un acteur de la transition énergétique

AP |  le 04/10/2012  |  BâtimentEquipementEnergieTechnique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Innovation
Bâtiment
Equipement
Energie
Technique
Valider

Le groupe spécialiste des systèmes de chauffage prépare le lancement de systèmes permettant à la fois d'assurer le chauffage et l'alimentation en électricité d'un logement.

Alors qu'approche le débat national sur la transition énergétique promis par François Hollande, Alain Spéry, directeur général de Viessmann France compte bien faire entendre deux arguments.

Premièrement : le solaire thermique, grand oublié de la "feuille de route", doit être mis en avant.

Et deuxièmement : "les industriels aimeraient bien être plus sollicités sur la question de la transition énergétique."

Car en dehors du fait qu'il est essentiel pour eux de relancer un marché qui s'essoufle (Viessmann a connu +0,3 % de croissance seulement pour le solaire thermique en 2012 avec des baisses de ventes de -13 % pour les chauffe-eau individuels et - 20 % pour les systèmes combinés - voir le focus pour en savoir plus), les professionnels du génie climatique ont des arguments à faire valoir en termes de performance énergétique.

Ainsi les systèmes de cogénération, qui permettent de produire à la fois de la chaleur et de l'électricité domestique pourraient bien représenter des solutions d'avenir.

Viessmann finit ainsi de tester avant une commercialisation en 2013 une chaudière murale à micro-cogénération (Vitotwin 300-W) qui peut produire jusqu'à 20 kW thermiques et 1 kW électrique. Largement suffisant pour une habitation de 180 m2 environ : l'appareil permet d'assurer à la fois un besoin calorifique annuel d'au moins 20.000 kWh de gaz et une consommation électrique supérieure à 3000 kWh/an.

Reste une limite de taille. Destinée à l'auto-consommation, l'électricité produite dépasse encore largement les besoins moyens. Que faire de l'énergie restante ? Pour l'instant, les tarifs de rachat ne suffisent pas à couvrir les frais de raccordement au réseau et l'installation d'un compteur. Viessmann proposerait alors des solutions de stockage comme des ballons tampon pour l'eau chaude sanitaire.

Et l'industriel serait bien avisé de le faire rapidement car la concurrence sera rude sur ce marché d'avenir (lire notre article).

Les ventes de chaudières au ralenti

Le marché de la rénovation "victime" de l'attentisme des particuliers ne produisant plus d'appel d'air, les ventes de chaudières stagnent chez Viessmann. Elles baissent ainsi de 1% pour les chaudières au sol (fioul et gaz) et les pompes à chaleur, de 4% pour les chaudières murales traditionnelles.

Les ventes de chaudières MGP sont pour leur par en hausse de 20 % et les chaudières murales à condensation de 17 %.

Les prévisions pour 2013 et 2014 confirment la baisse des ventes.

Commentaires

Avec la micro-cogénération, Viessmann veut être un acteur de la transition énergétique

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Ré(investir) les toits

Ré(investir) les toits

Date de parution : 11/2020

Voir

Marchés privés de construction : guide de rédaction des contrats

Marchés privés de construction : guide de rédaction des contrats

Date de parution : 11/2020

Voir

L'urbanisme commercial

L'urbanisme commercial

Date de parution : 11/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil