Industrie/Négoce

Avec l’acquisition d’Achard, Terreal réaffirme ses ambitions

Mots clés : Produits et matériaux - Toiture

Avec l’acquisition d’Achard le 1er décembre dernier, Terreal conforte son positionnement d’acteur « référent » sur le marché de la toiture, tant du côté de la terre cuite que des composants métalliques.

« Terreal a réengagé une dynamique de croissance », a d’abord affirmé Laurent Musy, PDG de Terreal depuis 2015 à l’annonce de l’acquisition d’Achard, entreprise familiale basée à Genay (Rhône), et spécialisée dans les composants de toit (closoirs, solins…) et accessoires d’évacuation des eaux.  De fait, après les 336 M€ de chiffre d’affaires engrangés en 2016, le spécialiste de la terre cuite et de l’enveloppe du bâtiment devrait clore son exercice 2017 sur une nette progression de son niveau d’activité, mais aussi sur une rentabilité encore plus nettement améliorée. Certes, le regain d’activité de ces derniers mois doit plus à l’international (marchés européens et asiatiques) qu’à l’Hexagone. « La faute à un marché de la rénovation toujours atone » a regretté le PDG. « Il n’en reste pas moins que la nouvelle stratégie mise en œuvre depuis quelques mois commence à porter ses fruits » a-t-il poursuivi.

 

Objectif : être le référent de la toiture

 

Une stratégie fondée sur la volonté de positionner l’entreprise comme le fournisseur référent de la toiture (qui représente à elle seule les trois-quarts de l’activité). Dès avant l’acquisition d’Achard, Terreal, les fenêtres exceptées,  produisait à peu près tout ce qu’on peut trouver sur un toit. Avec le renfort d’Achard, la première acquisition depuis celle Lahéra en 2006, les positions et le statut de Terreal sont évidemment renforcés. Reste en quelque sorte à les valoriser, notamment par un processus de diversification de l’offre (solaire, isolation…), mais aussi par un travail commercial qui devrait positionner les prescripteurs en première ligne. « C’est par l’intermédiaire de la prescription, sur le neuf comme sur la rénovation, qu’une marque comme la nôtre peut espérer se développer » explique Laurent Musy. Une déclaration qui fait écho au « Terreal Tour », camion-show-room qui a notamment sillonné le Nord de l’Hexagone au printemps dernier pour faire découvrir aux distributeurs et aux professionnels les produits et les innovations de la marque.

Officiellement intégrée le 1er décembre, Achard – 8 M€ de chiffre d’affaires pour 29 personnes en 2016 – continuera d’exister en tant que marque. Le management de l’entreprise ainsi que l’ensemble des collaborateurs ont rejoint Terreal.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X