En direct

Evénement

Avec Adim, Vinci veut grandir dans le développement immobilier

laurence francqueville |  le 25/10/2013  |  ImmobilierEntreprisesMarneLoire-Atlantique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Immobilier
Entreprises
Marne
Loire-Atlantique
Valider
Aménagement -

Concevoir et réaliser des quartiers mixtes en cœur de ville. Tel est l’objectif affiché par Adim, filiale de Vinci Construction France, active dans le développement immobilier. Dans un contexte peu porteur, le major français améliore la lisibilité de cette activité : après avoir renforcé son réseau en province (onze agences), il s’est doté en 2012 d’une direction du développement immobilier pilotée par l’architecte Frédérique Monjanel, et fusionne aujourd’hui ses cinq filiales franciliennes en trois entités (Adim Ile-de-France, Adim Concepts pour les partenariats public-privé, et Adim Urban pour l’aménagement et le Grand Paris). Le métier d’Adim est donc de déterminer un projet en fonction des attentes du client, de mobiliser et de maîtriser les expertises de conception, financement, construction, commercialisation et pilotage du projet depuis la recherche foncière jusqu’à l’exploitation.

Reconstruction urbaine

« Nous avons les compétences pour trouver la bonne réponse pour notre client dans la bonne équation économique et dans un délai réduit, sans sacrifier la qualité architecturale et l’environnement », assure Gérard Bienfait, président de Vinci Construction France et gérant d’Adim. Au-delà de la valorisation de sa capacité à gérer la complexité (travail sur le foncier, combinaison de produits, montages juridiques ad hoc) et à fiabiliser l’opération en maîtrisant la chaîne de valeur, le major voit dans cette activité une façon de faire grandir ses équipes en les faisant travailler ensemble. Tout en donnant de la profondeur à son carnet de commandes et des chantiers aux filiales travaux. Ses équipes, polyvalentes, sont organisées par lignes de produits : logements et multiproduits résidentiels, bureaux-hôtels, commerces, grands projets. Adim vise les opérations mixtes de 15 000 à 20 000 m² qui refabriquent la ville. Avec déjà quelques belles références (Nouvelle Vague à Nantes, Agora à Reims, Evêché à Mont- rouge, immeuble Gaz de Bordeaux, complexe urbain d’Alès, caserne Taillandier au Petit-Quevilly, etc.), le groupe voit plus loin. « Nous devrions doubler notre chiffre d’affaires (537 millions en 2012) d’ici trois ans », estime Gérard Bienfait.

PHOTO - 755602.BR.jpg
PHOTO - 755602.BR.jpg - © Augusto Da Silva/Graphix-images

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Date de parution : 07/2019

Voir

Maisons individuelles passives

Maisons individuelles passives

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur