En direct

Avant leur Congrès, les bailleurs sociaux font face à une équation financière complexe
Un mois avant leur congrès, les organismes de logement social (OLS) continuent de s'inquiéter des effets de la politique du gouvernement. - © milphoto - stock.adobe.com

Avant leur Congrès, les bailleurs sociaux font face à une équation financière complexe

S.V. avec AFP |  le 11/09/2018  |  LogementCongrès HLMUSH (dont FOPH, FESH, Coop’HLM, Sacicap); UnamAnruHLM

Contraint à une économie de 1,5 milliard d’euros par an d’ici à 2020, le monde HLM voit également le nombre de demandeurs de logements sociaux augmenter. Pour Marianne Louis, la directrice générale de l’Union sociale pour l’habitat, les bailleurs sociaux sont aujourd'hui "pris en étau".

Le nombre de défis ne cesse de croître pour les organismes HLM. Contraints par l’exécutif à des économies et une réorganisation générale, ils doivent également faire face à une hausse de la demande (2,057 millions de ménages en 2017, en augmentation de 4,7% sur un an, pour seulement 476 000 logements sociaux attribués). « Il y a un contexte de prise en étau: aujourd'hui, on ne voit pas comment on va (en) sortir », a fait savoir ce mardi 11 septembre Marianne Louis, la directrice générale de l’Union sociale pour l’habitat (USH), à l’occasion de la présentation du congrès HLM, prévu à Marseille du 9 au 11 octobre.

Pour rappel, le gouvernement demande à l'ensemble des bailleurs sociaux de réaliser quelque 1,5 milliard d'euros d'économies chaque année d'ici à 2020, via notamment une réduction organisée de leurs loyers (RLS). « Cela représente entre 825 et 850 millions de pertes liées à la RLS. A cela s’ajoutent 700 millions d’euros de TVA supplémentaire chaque année, ainsi que le gel des loyers. De plus, en 2019, nous devrons payer la contribution à l’Anru [NPNRU, nouveau programme national de renouvellement urbain – NDLR] qui s’élève à 130 millions d’euros par an », a détaillé Marianne Louis.

Par ailleurs, le projet de loi Elan (portant évolution du logement, de l’aménagement et du numérique) prévoit un regroupement des plus petits bailleurs sociaux même si le seuil fait encore l'objet de désaccords entre les deux chambres. Le texte législatif entrera le 19 septembre prochain dans son dernier tour avec une commission mixte paritaire qui rassemblera députés et sénateurs.

 

Baisse de 5 à 10% de nouveaux logements sociaux en 2018


Les organismes HLM sont donc peu enclins à investir dans la production, selon l'USH qui s'attend à une baisse de 5% à 10% des nouveaux logements sociaux en 2018, après déjà un recul de 9% l'an dernier, à 113 000 unités. « Cette baisse sera à modérer si nous prenons en compte les reconstructions qui interviennent dans le cadre de l’Anru », a ajouté Marianne Louis.

Tout en assumant les économies demandées, le gouvernement met plutôt l'accent sur le déblocage de 10 milliards d'euros, dont 2 milliards d’euros de prêts haut de bilan (PHBB), annoncé au printemps par la Caisse des dépôts, bras financier de l'Etat. Pour Dominique Hoorens, économiste en chef de l’USH, cela ne « résout pas un problème financier mais le déporte dans le temps ».

 

« Nous ne pourrons pas aller au-delà de 16 000 à 17 000 ventes »


Par ailleurs, l’USH est revenu sur l’objectif ambitieux de 40 000 ventes HLM par an que voudrait atteindre l’exécutif à terme, avec le projet de loi Elan. « Avec environ 8 000 ventes pour 100 000 logements mis sur le marché, nous ne pourrons pas aller au-delà de 16 000 à 17 000 ventes », a alerté Marianne Louis. Et d’ajouter : « Au-delà, nous changeons la conception de la vente HLM. Nous ne voulons pas que cela soit fait au détriment des territoires. »

Dans ce contexte, le programme du congrès d'octobre, qui aura pour thème « Demain, les HLM », mettra l’accent sur l’intérêt économique et social supposé du logement social. Avant la clôture, où est attendu Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires, les débats se tiendront, entre autres, sur les thèmes « Une chance pour la France » et « ‘’L'entreprise HLM’’ demain, ses valeurs, ses missions, ses parties prenantes ».

Commentaires

Avant leur Congrès, les bailleurs sociaux font face à une équation financière complexe

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 25.00 €

Voir

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

Livre

Prix : 65.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Aide-mémoire - Ouvrages en béton armé

Aide-mémoire - Ouvrages en béton armé

Livre

Prix : 35.00 €

Auteur : Dunod, Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX