En direct

AUXERRE La ville détermine ses aménagements périphériques

didier hugue |  le 18/06/2004  |  Collectivités localesUrbanismeRéglementationYonneDroit de l'urbanisme

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Collectivités locales
Urbanisme
Réglementation
Yonne
Droit de l'urbanisme
Valider

Adoption du plan local d'urbanisme

Six secteurs de projet structurent le plan local d'urbanisme d'Auxerre, adopté le 29 mars dernier et applicable depuis le 6 mai. A la périphérie de la préfecture de l'Yonne (40 000 habitants), la cohérence de l'urbanisation des quinze prochaines années reposera sur deux fils conducteurs : spécificité de la fonction urbaine propre à chaque secteur, amélioration de leurs liaisons avec le centre-ville.

Accroître le parc de logements

« Nous ne délaissons pas pour autant le coeur historique, mais pour y conduire des projets d'importance, nous souhaiterions bénéficier d'une révision du plan de sauvegarde », explique Pierre Guilbaud, le directeur de l'urbanisme et des opérations d'aménagement.

Parmi les programmes d'importance, le plus avancé concerne l'aménagement des 2 ha de la Porte-de-Paris, future entrée nord du centre-ville. L'équipe de conception, pilotée par la société Arep (Paris), doit imaginer pour la fin de l'année 120 logements sociaux et en accession, une crèche municipale, des locaux d'activité et un parking public de 350 à 400 places. En outre, ce site accueille la gare routière, qui bénéficiera d'une totale restructuration cofinancée avec le conseil général. Parallèlement, sur la rive droite de l'Yonne, la ville compte créer, autour de la gare SNCF, un nouveau quartier en lieu et place d'une partie des 40 ha de friches industrielles et artisanales. « Comme pour la Porte-de-Paris, nous prévoyons des logements mixtes et des activités économiques », précise Pierre Guilbaud.

A plus long terme, la même logique présidera à l'urbanisation du quartier de la Maladière, au nord-est en bord de l'Yonne. Une première étude sera lancée en 2005. Le rachat des îles Brûlées, situées juste en face, permettra par ailleurs d'aménager un parc accessible grâce à une passerelle. « Nous aurons aussi un grand chantier à engager sur le site de Batardeau-Montardois, au sud du secteur sauvegardé, une fois les silos à céréales démolis, pour recréer tout un morceau de ville », indique Pierre Guilbaud.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur