En direct

« Aux territoires montagneux de se réenchanter », Joël Giraud, secrétaire d’Etat chargé de la ruralité
Joël Giraud, secrétaire d’Etat chargé de la ruralité auprès de la ministre de la cohésion des Territoires - © DAMIEN CARLES
Interview

« Aux territoires montagneux de se réenchanter », Joël Giraud, secrétaire d’Etat chargé de la ruralité

Propos recueillis parLaurent Miguet |  le 10/02/2021  |  France Collectivités localesmontagneJoël Giraud

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Paysage
France
Collectivités locales
montagne
Joël Giraud
Valider
Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement lemoniteur.fr - édition Abonné

Joël Giraud incarne l’agenda rural du gouvernement. Depuis sa nomination au poste de secrétaire d’Etat chargé de la ruralité auprès de la ministre de la cohésion des Territoires, en juillet dernier, il organise sa feuille de route autour de quatre priorités évoquées dans son entretien exclusif au Moniteur : santé, jeunesse, mobilité et transition numérique. Vecteur d’une nouvelle attractivité des campagnes, la pandémie a bousculé son agenda, sans contrarier ses objectifs, comme le montre la concertation en cours autour du plan national pour la Montagne.

Quel premier bilan dressez-vous de la concertation autour du plan national pour la montagne, dont vous prévoyez un lancement officiel en juin prochain ?

Avec Jacqueline Gourault, nous avons lancé cette concertation le 1er décembre dernier sur une base claire : que ce plan vienne des territoires, sans présupposé national ! A eux de réenchanter la montagne avec une offre diversifiée qui les aide à sortir de la mono-industrie du ski ; à l’Etat de leur fournir les moyens nécessaires en ingénierie.

Cette méthode marque une rupture par rapport aux plans neige des années 1970. Depuis cette époque, il n’y a pas eu d’autre initiative d’Etat de cette envergure. Pour le financer, nous travaillons sur l’idée d’un plan Résilience, annexé à France Relance, avec des fonds fléchés vers la montagne.

Les difficultés rencontrées auprès des copropriétés de résidences de loisirs incitent-elles à une réflexion sur des politiques plus coercitives ?

Il n’y a pas de coercitif envisagé. Notre réflexion porte sur l’adaptation du dispositif Ma Prim’rénov aux résidences touristiques de montagne. Cela offrirait l’avantage de la souplesse, pour éviter de conditionner les opérations à l’adhésion de la totalité des copropriétaires.

Cette piste s’appuie sur le bilan des opérations de rénovation de l’immobilier de loisir, qui fonctionnent mal, souvent faute de moyens en ingénierie. Ma Prim’Rénov me paraîtrait plus adapté, à condition de l’ouvrir aux copropriétés de résidences secondaires.

En montagne comme en plaine, le secrétariat d’Etat à la ruralité est né pendant une crise sanitaire qui frappe de plein fouet des territoires déjà fragilisés. Comment l’Etat aide-t-il les communes rurales à maintenir leurs capacités d’investissements ?

Elles peuvent prétendre à deux types de dotation, dédiés respectivement à l’équipement des territoires ruraux – la DETR – et au soutien à l’investissement local – la Dsil. Cette dernière bénéficie d’un bonus d’1 milliard d’euros dans la troisième loi de finances rectificative.

Mais certains préfets de région, appuyés par certains élus, ont cédé à la tentation de capter cette source pour apporter de grosses subventions à des projets d’envergure dans des grandes villes. Nous leur avons rappelé l’additionalité de la DETR et de la Dsil et nous leur avons dit non. La Dsil est aussi faite pour les ruraux ! Une circulaire en instance réaffirmera ce principe, en même temps que le caractère prioritaire de la ruralité.

[...]

Cet article est réservé aux abonnés Moniteur, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

« Aux territoires montagneux de se réenchanter », Joël Giraud, secrétaire d’Etat chargé de la ruralité

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil