En direct

AUX FONDEMENTS DE LA VILLE INTELLIGENTE : COMMENT INTÉGRER LE NUMÉRIQUE DANS LA VILLE ?

Loïs Moulas, Directeur général de l'OID |  le 09/03/2018  |  InternationalFrance entièreEurope

CONTEXTE -

Réseaux de télécommunication et réseaux multiservices pour une ville intelligente

L'usage du numérique dans la gestion des bâtiments et des réseaux répond à des problématiques variées : enjeux environnementaux, implication des citoyens dans la vie publique, optimisation des services. Sa progression dans l'urbanisme actuel est donc primordiale. Quelles initiatives ont déjà été menées dans le monde dans cette direction ?

I - Offrir à tous une connectivité constante

Les villes intelligentes relient tout - bâtiments, lumières et rues - à l'Internet grâce à la puissance du Wi-Fi (voir thématique réseaux urbains). Un des exemples les plus connus est la ville de Songdo en Corée du Sud où des appareils intelligents permettent une connectivité constante.

Songdo n'est pas le seul exemple. Des villes comme New York et Londres sont également en train de mettre en œuvre des partenariats public-privé pour étendre la portée, l'accessibilité et la vitesse du Wi-Fi pour leurs millions de résidents. Par exemple, l'initiative LinkNYC2 de New York remplacera les anciennes cabines téléphoniques par 500 kiosques Wi-Fi gratuits, offrant aux résidents une station de recharge, une interface tactile et la possibilité de téléphoner n'importe où aux États-Unis gratuitement.

La modernisation à l'échelle de la ville ouvre la voie à la ville intelligente qui sera alimentée par un réseau Wi-Fi universellement accessible. Le but est de concilier l'espace urbain et les nouvelles technologies comme le montrent les récents investissements par Google dans Sidewalk Labs 3.

À New York, Songdo, et des villes du monde entier, c'est une tendance de fond. La connectivité Wi-Fi et la nouvelle technologie intelligente sont partout, changeant la façon dont nous communiquons. Comme l'adoption du Wi-Fi concerne tous les secteurs, des gadgets aux bâtiments, nous ne sommes pas loin d'une transformation totale de l'espace urbain (voir thématique Bâtiment).

Ce type d'initiative commence par l'installation de bornes Wi-Fi au sein des espaces municipaux publics (Bâtiments administratifs, Établissements scientifiques et culturels : Bibliothèques, Centres culturels, etc.), pour ensuite élargir l'accès aux espaces urbains et zones commerciales.

L'étape suivante doit être l' harmonisation de l'espace Wi-Fi , c'est-à-dire la standardisation du réseau sous une seule bannière :

- un seul logo ;

- mode simple d'accès en ligne ;

- qualité de service uniforme ; Application mobile de localisation des points chauds.

Exemple : Kansas City et la « Federal Smart City Contest »

En mai 2016, Kansas City, un endroit longtemps connu pour le jazz et le barbecue, devient une des villes les plus futuristes en Amérique. La ville a lancé le projet d'installer gratuitement une connexion Wi-Fi publique couvrant 50 blocs de son centre-ville sur 125 lampadaires « intelligents » qui s'atténuent automatiquement quand personne ne s'y trouve (voir thématique Énergie et réseaux urbains). Avec plusieurs grandes villes américaines comme San Francisco, Portland, Austin etc., Kansas City est dans la course « Federal Smart City Contest » récompensant la ville la plus intelligente des États-Unis. L'objectif, selon Bob Bennett, directeur de l'innovation de Kansas City, est « de rendre l'infrastructure physique de la ville plus sensible à ses citoyens. À travers de nouveaux projets intelligents comme l'accès gratuit au Wi-Fi partout et par tous, notre ville répond aux attentes de nos citoyens au 21e siècle. »

II - Repenser l'aménagement du territoire

Accélérer le déploiement de la fibre optique jusqu'au domicile ( FTTH ) par le secteur privé, en améliorant les connexions entre la Ville et les entreprises de télécommunications, est l'objectif d'un réseau multiservice de haute vitesse. Une collaboration entre le secteur public et le secteur privé est essentielle pour rendre la ville plus moderne, plus durable et plus efficace, au service du citoyen.

La connectivité est nécessaire et omniprésente, ce qui fait que son accessibilité et sa qualité doivent être à la hauteur. Le Wi-Fi est le moyen par défaut pour la connectivité aujourd'hui. Il transporte environ la moitié de tout le trafic Internet et 10 fois plus de trafic que le cellulaire. Ce sera un facteur crucial dans les développements à venir, d'autant plus que les villes, les zones sportives et les entreprises tirent parti de la connectivité pour l'engagement, l'informatique, le divertissement et les appareils intelligents.

Le Wi-Fi comme un moyen de se connecter à Internet et les progrès de la technologie Wi-Fi CERTIFIED sont restés fidèles à cette promesse. Mais ces mêmes avancées ont également élargi le Wi-Fi pour remplacer les fils et les câbles pour les applications audio et vidéo . Wi-Fi signifie que les utilisateurs obtiennent une expérience connectée optimale indépendamment de l'appareil ou de l'emplacement. Par exemple, les bâtiments anciens qui dépendaient des lignes fixes et de câbles en cuivre se voient transformés par le Wi-Fi. Les technologies à haute vitesse sans fil se sont progressivement imposées.

Point technique : La check-list pour un guichet unique des services de télécommunication urbains :

- Réaliser un inventaire des fibres disponibles ville.

- Planifier l'aménagement du territoire pour un meilleur déploiement.

- Coordonner les déploiements et opérations (publiques et privées).

- Faciliter la production de fibres de déploiement à domicile ( FTTH).

Exemple : Investissement dans le déploiement des fibres : les exemples de Québec, New York et Austin

De nombreuses villes ont commencé à investir dans des services de réseaux Wi-Fi à haute vitesse. La ville de Québec a investi 350 millions de dollars dans un déploiement rapide de la fibre vers les domiciles. Ce type d'investissement permet de fournir gratuitement une connexion Wi-Fi publique dans toute la ville.

Par exemple, à New York, le déploiement d'une connexion Wi-Fi gratuite dans tout le quartier de Chelsea permet d'accroître la réputation de New York comme plaque tournante des communications et de la technologie urbaine. Ce type d'investissement permet également l'accès résidentiel et commercial au service de télécommunications à ultra-haute vitesse (dernier mile).

Autre exemple, à Austin, au Texas, a été initié le déploiement de Google Fiber avec des vitesses allant jusqu'à 1 000 Mb/s et l'accès au haut débit gratuit à 5 Mb/s.

Il est donc impératif d'inclure un projet de télécommunications urbain, en particulier dans un plan urbain visant à promouvoir la ville intelligente, par exemple dans les chartes des projets. Prenons l'exemple de New York, où la nouvelle urbanisation de Hudson Yards4 a été partiellement réalisée autour d'un système de télécommunications.

Ces projets d'applications utilisant les données municipales visent à démocratiser l'espace urbain et faciliter la vie des citoyens. Par exemple, à Montréal, MTL Info Snow App permet de suivre l'évolution des déblayages et l'accès aux routes pendant les tempêtes de neige (voir étude de cas Montréal). De plus, à San Francisco, 33 départements et partenaires transmettent des données à DataSF, une application en ligne sur l'actualité de la ville. Soutenir le développement des interrelations et la compatibilité entre les données ouvertes des différents acteurs, collectivités territoriales , partenaires publics, parapublics et privés, permettrait d'établir une base de données à rendre accessible au citoyen.

En 2016, avec la Loi pour la République numérique 5, la France a fait un pas vers une plus grande transparence et une meilleure accessibilité des données par les citoyens via des réseaux numériques. Cette loi comporte un certain nombre de mesures sur l'ouverture des données publiques - ouverture par défaut des documents déjà disponibles au format numérique, des bases de données et des informations présentant un intérêt économique, social ou environnemental (voir thématique Gouvernance).

Le numérique prend également toute sa place vis-à-vis des réseaux de transports (voir thématique Transports et Mobilité intelligente). Par exemple, les nouveaux services numériques peuvent permettre l'optimisation des déplacements grâce à des applications en temps réel.

III - Proposer des services publics numériques

La numérisation des services publics devrait être pensée en fonction des besoins des habitants afin d'améliorer le fonctionnement et l'accès aux services. Les technologies numériques offrent un grand potentiel aux organismes du secteur public pour apporter des avancées étendues sur ces deux fronts. Aujourd'hui, on accède surtout à Internet via nos smartphones, ordinateurs portables et tablettes pour recevoir des informations et trouver des services en déplacement.

Les nouvelles technologies permettent non seulement aux personnes de faire les choses elles-mêmes, mais aussi de contribuer aux débats, d'accéder aux informations et d'interagir avec les autres. Il existe un potentiel important pour transformer la façon dont fonctionne le secteur public (voir thématique Gouvernance), avec des services et des produits radicalement nouveaux. L'accès en ligne peut rendre les services publics municipaux plus accessibles, plus rapides et plus commodes, tout en étant moins coûteux.

L'objectif reste la mise en place des services publics numériques disponibles et accessibles à tous à travers de multiples plateformes (web, mobile, etc.). L'idée est simple et consiste à mettre l'accent sur la personnalisation et la simplification de l'expérience utilisateur, par exemple à travers des applications sur mobile.

Les plateformes doivent :

- Maximiser le nombre de services.

- Donner accès à des fonctionnalités de paiement faciles.

- Centraliser et rendre plus accessible les services publics (ex : des e-bibliothèques).

Exemple : Programme e-Government au Royaume Uni pour connecter citoyens et administration

En février 2015, le Royaume-Uni a lancé le programme e-Government. Cette nouvelle plateforme en ligne vise à garder les citoyens connectés au courant des activités de l'administration britannique. Le Royaume-Uni est en train d'ouvrir la voie dans le domaine du « e-Government ». Le gouvernement britannique pourrait devenir le « gouvernement électronique » le plus important au monde s'il peut répondre à la croissance attendue de la demande en matière d'accessibilité à Internet.

Une étude intitulée « À l'aube de l'administration en ligne : le citoyen comme client 6 » par Deloitte Research a évalué l'approche du service à la clientèle de plus de 250 ministères en Australie, aux États-Unis, au Canada, en Nouvelle-Zélande et au Royaume-Uni. Les résultats révèlent qu'au Royaume-Uni, environ 41 % des citoyens utilisent Internet comme principal moyen d'accéder aux services gouvernementaux et que ce chiffre ne cesse de croître.

6) Source : Deloitte, 2017. Rapport Deloitte sur l'administration en ligne, https://www2.deloitte.com/content/dam/Deloitte/us/Documents/public-sector/us-state-diving-into-digital-03092015.pdf.

2) Source : LinkNYC, est le projet d'infrastructure de la ville de New York qui a pour objectif de créer un réseau couvrant toute la ville avec un service Wi-Fi gratuit. Source : https://www.link.nyc.

3) Source : Sidewalk Labs, est une plate-forme globale de gestion de la mobilité aux villes. L'objectif est de fluidifier la circulation en ville. Cette ambition a été développée par la nouvelle division de Google consacrée à la smart city. Google a décidé de mettre toutes ses technologies au service de nouvelles formes de mobilité, pour décongestionner les villes. Source : https://www.sidewalklabs.com.

4) Source : Hudson Yards, est un projet de complexe d'immeuble situé sur le site de West Side Yard dans le quartier de Hell's Kitchen à Manhattan à New York. http://www.hudsonyardsoffices.com/office/10-hudson-yards/availabilities/building/sustainability-and-resiliency.

5) Source : LOI n° 2016-1321 du 7 octobre 2016 pour une République numérique, https://www.legifrance.gouv.fr/affichLoiPubliee.do?idDocument=JORFDOLE000031589829&type=general&legislature=14

PHOTO - 11835_726949_k2_k1_1730123.jpg
PHOTO - 11835_726949_k2_k1_1730123.jpg
PHOTO - 11835_726949_k7_k1_1730138.jpg
PHOTO - 11835_726949_k7_k1_1730138.jpg

Commentaires

AUX FONDEMENTS DE LA VILLE INTELLIGENTE : COMMENT INTÉGRER LE NUMÉRIQUE DANS LA VILLE ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX