En direct

AUVERGNE 500 millions d'euros pour le volet routier du contrat de Plan

PIERRE DELOHEN, SYLVIE JOLIVET |  le 20/07/2001  |  AménagementTransportsFrance entièreEuropeInternational

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Aménagement
Transports
France entière
Europe
International
Haute-Loire
Allier
Cantal
Puy-de-Dôme
Architecture
Valider

Une surprogrammation jugée «modeste»

Le contrat Etat-région Auvergne 2000-2006, le programme interrégional Massif central et le programme spécifique RCEA (route centre-Europe-Atlantique) consacrent 484,18 millions d'euros (3,176 milliards de francs) aux travaux d'aménagement du réseau routier national (1).

Cependant, les partenaires ont défini un programme dont le montant total s'élève à 505,83 millions d'euros (3,318 milliards de francs), soit une surprogrammation de 21,65 millions d'euros représentant 7,8 % du financement disponible. « Si certaines opérations figurant au contrat Etat-région prenaient du retard, nous pourrions lancer des opérations de substitution », explique Didier Cultiaux, préfet de région, fort d'une politique soutenue d'études destinée à épaissir le portefeuille de travaux potentiels. Cette sur-programmation, qui concerne le département de la Haute-Loire, est « modeste, inférieure à celle d'autres régions ». Pour la gérer, un bilan intermédiaire de l'exécution du contrat sera réalisé en 2003.

La division de la dotation affectée au volet routier par les sept années du contrat de Plan fait apparaître un montant de dépenses annuelles de 68,60 millions d'euros. Mais cette moyenne arithmétique n'est qu'indicative car la réalité est plus compliquée. D'une part, il faut de nombreux mois d'études et de procédures légales pour préparer chaque chantier. Pour cette raison, les travaux entrepris en 2000 et 2001 sont modestes et consistent surtout à achever les opérations qui avaient débuté dans le contrat de Plan précédent. Mais c'est au cours de 2000 et 2001 que les plus gros budgets d'études sont engagés avec un montant respectif de 50,61 millions d'euros et de 59 millions d'euros.

Un nouveau tunnel du Lioran en 2005

D'autre part, il faut tenir compte de la présence dans le programme de travaux routiers d'un chantier un peu particulier : la construction d'un nouveau tunnel du Lioran (Cantal) - son montant s'élève à 76,2 millions d'euros - qui ne pourra pas être effectuée par tranches : elle débutera en 2002 pour se terminer en 2005. « Les travaux de percement du tunnel du Lioran nécessitant une mobilisation importante de crédits, nous devrons obtenir des autorisations de programmes supérieures à la moyenne annuelle. Faute de quoi nous risquons de devoir retarder d'autres projets », démontre Didier Cultiaux, qui a engagé des négociations en ce sens avec le ministère des Transports. La programmation prévisionnelle prévoit des pics de dépenses en 2002 (77,75 millions d'euros) et surtout en 2003 (94,67 millions).

(1) L'Etat prend en charge 57,6 %, le conseil régional 19,4 %, les quatre conseils généraux 17,1 %, l'Union européenne 3,9 % et les autres collectivités 2 %.

GRAPHIQUE :

Total des programmes par axe

Source : Ministère de l'équipement, des transports et du logemebnt

Principal poste de dépenses, le programme RCEA relie le centre de l'Europe à l'Atlantique par des routes nationales.

Le programme 2000-2003

Allier

- Réalisation des études sur la desserte de Vichy.

- Réalisation d'une opération dans le cadre du programme régional d'aménagement de sécurité.

- RCEA : contournement de Digoin, section Dompierre-Molinet, déviation Quinssaines-Lamaids, créneaux deux fois deux voies entre l'A71 et Dompierre, doublement de la déviation et du contournement de Montluçon, aménagement d'une aire de repos

Cantal

- RN122 : solde de l'opération Rouziers/Saint-Mamet, aménagement au droit de Pas-de-Compaing, créneau de dépassement entre Murat et Massiac.

- Lancement de la construction du tunnel du Lioran (aménagement des têtes du tunnel en 2002 et creusement du tube en 2003).

- Etudes relatives aux aménagements qualitatifs sur la RN120.

- Etudes préalables à l'aménagement des routes nationales dans l'agglomération d'Aurillac (préparation de programmes ultérieurs).

Haute-Loire

- Fin d'opérations sur la RN88 (Monistrol/Pont-Salomon, viaduc de Pont-Salomon, La Guide/La Besse) et sur la RN102 (déviation de Brioude et de Largelier).

- Premières études sur des opérations sur la RN88.

- Acquisitions foncières pour la déviation du Puy-en-Velay.

- Giratoire de la Chartreuse, début des travaux de construction du viaduc de Taulhac, du diffuseur du Monteil et de la tranchée couverte de la déviation du Puy-en-Velay.

- Etudes en vue de l'obtention de la DUP pour la section Largelier-A75 (RN102).

Puy-de-Dôme

RN89 : fin de la déviation de Ceyrat et du giratoire de Pérignat, engagement de divers aménagements et de la déviation de Saint-Pierre-Roche, études et acquisition des terrains pour la déviation de Saulzet-le-Chaud, études pour la sortie sud de Clermont-Ferrand.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Histoire contemporaine des paysages, parcs et jardins

Histoire contemporaine des paysages, parcs et jardins

Date de parution : 11/2019

Voir

Mener une évaluation environnementale

Mener une évaluation environnementale

Date de parution : 11/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur