Transport et infrastructures

Autoroutes : Feu vert pour l’OPA d’ACS et Atlantia sur Abertis

Mots clés : Réseau routier

L’autorité boursière espagnole a donné jeudi 12 avril son feu vert à l’OPA conjointe de l’italien Atlantia et de l’espagnol ACS sur le gestionnaire d’autoroutes espagnol Abertis.

ACS et Atlantia ont annoncé le 14 mars leur intention de présenter une offre conjointe sur Abertis, en vertu de laquelle Atlantia retirait son offre et ACS modifiait la sienne.

L’autorité espagnole, la CNMV, a indiqué jeudi 12 avril dans un communiqué sa décision d' »autoriser la modification des caractéristiques de l’offre publique d’achat volontaire d’actions d’Abertis (…) formulée par Hochtief », filiale allemande d’ACS.

Proposant aux actionnaires d’Abertis 18,36 euros par titre, l’offre conjointe valorise le groupe espagnol, présent notamment en France, en Espagne, au Brésil et au Chili, à 18,1 milliards d’euros.

Atlantia, contrôlée par la famille Benetton, possèdera 50% plus une action de la holding contrôlant Abertis, tandis que le reste ira à ACS, dirigée par le président du Real Madrid Florentino Pérez, et sa filiale Hochtief.

« Le délai d’acceptation de l’offre est prolongé jusqu’au 8 mai, inclus », ajoute la CNMV.

Abertis a réalisé en 2017 un chiffre d’affaires de 5,3 milliards d’euros, et se présente comme le premier gestionnaire d’autoroutes au monde, avec 8.300 kilomètres de voies dans 12 pays.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X