Emploi / Formation

Auto-entrepreneur : ne pas supprimer le statut mais « le faire évoluer » promet Sylvia Pinel

Dans un entretien au journal Le Monde, la ministre du Commerce Sylvia Pinel annonce vouloir ajuster le statut d’auto-entrepreneur « aux difficultés rencontrées par certains professionnels ». Les organisations professionnelles du BTP qui militaient pour cette mesure pourraient avoir été entendues.

Alors que la conjoncture s’assombrit pour les artisans du bâtiment (voir par ailleurs), la ministre du Commerce Sylvia Pinel s’est exprimée mardi 23 juillet dans Le Monde sur la question du statut d’auto-entrepreneur, souvent dénoncé comme concurrence déloyale, notamment par la Capeb et la FFB.

« Des problèmes de concurrence existent car les règles fiscales ne sont pas identiques entre un auto-entrepreneur et un dirigeant de société ‘ordinaire' », confirme la ministre au quotidien, précisant que le gouvernement « ne souhaite pas » supprimer ce statut mais « le faire évoluer pour l’ajuster aux difficultés rencontrées par certains professionnels. »

Rappelant « les exigences différentes » entre un auto-entrepreneur et un artisan (formation obligatoire auprès de la chambre des métiers notamment), la ministre annonce qu’une mission d’évaluation, « conduite en lien avec les professionnels et les parlementaires sera lancée « très prochainement. »

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
  • - Le

    vrai problème?

    Peut-être il est trop facile de bougonner d’une structure simplifiée plutôt que traiter du vrai problème. Peut-être la chose juste à faire est de le rendre plus facile pour chacun pour diriger son entreprise pour le bien d’eux et leurs salariés, plutôt que pour le bien du Gouvernement …. il me semble que le système inutilement complexe de limiter le chiffre d’affaires pour des petites entreprises est la plus grande menace à tous ces petites entreprises et artisans.
    Signaler un abus
  • Commenter cet article
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X