Chantiers

Auscultation du cœur de « Soyouz », la nouvelle plate-forme de lancement en Guyane

Pour le 200ème vol d’Ariane 5, le 15 février prochain à Kourou en Guyane, le CNES, l’agence française de l’espace, a fait appel à des techniques uniques pour localiser des armatures très resserrées dans le pas de tir en béton. L’objectif était de fixer des platines-supports sans toucher les aciers dissimulés.

Dans quelques jours, Ariane 5 quittera son pas de tir du Centre Spatial Guyanais. Pour mener à bien la fixation des platines-supports sans toucher les aciers dissimulés, une auscultation non-destructive au cœur de la nouvelle plate-forme de tir « Soyouz » a été effectuée. A structure exceptionnelle, techniques uniques pour localiser avec une précision chirurgicale des armatures très resserrées dans le pas de tir en béton.

Une structure exceptionnelle

Situé dans la partie Nord-Ouest du Port Spatial Européen, le site de lancement « Soyouz » se destine à accueillir la dernière génération de lanceurs russes du même nom, rendus célèbres en leur temps par la mise en orbite du premier satellite géostationnaire « Spoutnik » puis du premier vol habité dans l’espace par une humain « Youri Gagarine ». Réalisée par Vinci Construction Grands Projets, la couronne est sur des jambes vertigineuses en béton armé encadrant à leur base un chenal pour l’évacuation des gaz de propulsion du lanceur. En partie haute de cette couronne, des ouvertures permettent à des flexibles de communiquer avec les locaux techniques répartis dans la partie enterrée de l’ouvrage.

La densité du ferraillage

Afin de garantir la sécurité et la durabilité maximale du pas de tir en béton armé au fil des lancements à venir, les 8000 m² d’armatures noyées dans les 25 000 m3 de béton sont extrêmement resserrées pour palier dans le temps aux altérations générées par le départ des fusées. Et cette densité du ferraillage extrêmement resserré (à peine 2 cm à certains endroits) a été un challenge pour implanter un nouvel élément : les platines-supports.

Les platines-supports

Sur la partie haute de la couronne, afin de supporter les éléments nécessaires à la mise en œuvre de la fusée une fois sur le pas de tir, il fallait implanter des platines-support en acier sur toute la circonférence intérieure. Malgré le plan de ferraillage initial, la densité du ferraillage est trop importante sur cette partie haute (1,7m de la surface) pour fixer ces « étagères » dans le béton sans toucher une armature.

Localiser les zones de vide, dans une chevelure d’armature.

Il a donc fallu faire appel à une technique d’essais non-destructifs permettant de réaliser une « échographie » ultra-précise de cette partie sensible du pas de tir. A l’aide d’une antenne radar 3Ghz de très haute fréquence délivrant la meilleure précision et la plus haute résolution possible, des ingénieurs du Lerm ont réalisé au cœur de la couronne une campagne de détection des armatures verticales et horizontales afin de localiser précisément les vides qui n’apparaissaient plus sur les plans de ferraillage. L’auscultation par radar est une méthode légère et non destructive permettant de réaliser une investigation précise et en continu de la plupart des matériaux, à des profondeurs variant de quelques cm à plusieurs mètres. La mesure des vitesses de propagation des ondes dans les matériaux et l’analyse des échos associés aux interfaces constitue les principes de base de la méthode (réflectométrie radar).

3 jours d’auscultations

Après trois jours d’auscultations non-destructives par radar à haute-fréquence, la bande analysée représentait une surface de plus de 50 m2 sur la partie haute de la couronne, soit plus de 4000 points de détection mesurés pour le traçage des aciers. Ce traçage réalisé à la surface du béton à la craie grasse a permis d’installer les fameuses platines qui supporteront les flexibles nécessaires aux prochains départs des lanceurs du Port Spatial Européen en Guyane.

 

Pour en savoir plus, cliquez ici

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X