En direct

Augmentation du Smic : un «compromis équilibré» pour la FNTP, un «coup pour rien» pour la CGT-construction

Caroline Gitton |  le 26/06/2012  |  FNTPEtat

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Entreprises
FNTP
Etat
Valider

Michel Sapin, ministre du Travail, a informé les partenaires sociaux d’une revalorisation exceptionnelle du Smic de 2%, qui prendra effet le 1er juillet. Mesure diversement appréciée dans le BTP.

2%. C’est le montant de l’augmentation du Smic annoncé aux partenaires sociaux le 26 juin par le ministre du Travail, Michel Sapin, à l’occasion de la réunion de la Commission nationale de la négociation collective.  Cette  hausse, qui interviendra le 1er juillet 2012 « sans attendre la revalorisation annuelle obligatoire du 1er janvier 2013», représente 1,4% de revalorisation au titre de l’inflation intervenue depuis la précédente revalorisation et 0,6% au titre d’un coup de pouce supplémentaire. « Un compromis équilibré entre impératif politique et raison économique » aux yeux de Jean-Yves Martin, président de la commission sociale de la FNTP, « dans la mesure où la progression du pouvoir d’achat n’est pas supérieure à la progression de la productivité».

Le taux horaire du Smic passera ainsi à  9,40 euros bruts, et donc à 1425,67 euros bruts mensuels sur la base de la durée légale du travail de 35 heures hebdomadaire. Soit un gain net de 21,5 euros nets par mois pour le salarié.

Si un coup de pouce au Smic figurait parmi les promesses électorales du chef de l’Etat François Hollande, pour Eric Aubin, secrétaire général de la FNSCBA-CGT, le compte n’y est pas. « Ce coup de pouce ressemble à un coup pour rien ! 0,6% de revalorisation représente seulement  huit euros par mois ! Et le reste ne constitue qu’un à valoir sur la prochaine revalorisation. Cela ne changera rien en termes de pouvoir d’achat pour des salariés qui, avec 1100 euros par mois, ne parviennent pas à joindre les deux bouts.»

Le ministre du Travail revendique, de son côté, une revalorisation hors inflation la plus élevée depuis quinze ans. « +0,3% en 2006 et 2001, +0,46% en 1998... Il faut donc remonter à 1997 pour trouver un coup de pouce supérieur. »

Commentaires

Augmentation du Smic : un «compromis équilibré» pour la FNTP, un «coup pour rien» pour la CGT-construction

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Construire, rénover et aménager une maison

Construire, rénover et aménager une maison

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur