Audrey Galland, France Gaz Liquides : "600 000 ménages sont lésés par les aides énergétiques"

L’organisation professionnelle France Gaz Liquides regrette que le butane et le propane soient exclus du bouclier tarifaire mis en place par l'Etat pour protéger les ménages. Audrey Galland, directrice générale de cette association, répond à nos questions.

Partager
Audrey Galland, France Gaz Liquides :

Comment voyez-vous la réponse de l'Etat face à la hausse des coûts de l'énergie ?

Initialement, le bouclier tarifaire ne concernait que les énergies aux tarifs réglementés, c’est-à-dire l’électricité et le gaz naturel. Plus de 25 000 communes rurales ne sont pas raccordées au réseau de gaz naturel et même quand c’est le cas, le maillage ne dessert pas l’intégralité des habitations. Ce sont 11,9 millions de foyers qui ne peuvent pas y avoir recours. Quant à l’électricité, lorsqu’elle est disponible, elle demeure trop chère pour se chauffer. Restent le fioul, le bois et les GPL (butane et propane). Avec la crise énergétique actuelle, l’Etat a mis en place un complément au chèque énergie spécifique pour les consommateurs de fioul et de bois. Gabriel Attal estimait ainsi qu’il n’y a plus « de trous dans la raquette ». Or, les 600 000 familles alimentées aux GPL se voient lésées, alors que le fioul et le charbon sont bien plus énergivores et plus polluants. Par rapport au fioul, le propane émet -20 % de Co2 et même -77 % pour le biopropane.

L’Etat justifie la situation en évoquant une hausse du propane bien moindre par rapport au gaz naturel qui a grimpé de 44 %.

Effectivement nos adhérents ont réussi à maintenir une solution tarifaire raisonnable, avec une hausse de « seulement » 16 % entre juin 2021 et juin 2022. Nos gaz sont produits pour 30 % en France et importés d’Algérie et de Norvège. Indépendants de la Russie, ils s’avèrent moins touchés par les conséquences de la guerre en Ukraine. Néanmoins le prix du propane pour 100 KWh égale celui du fioul, autour de 15 €, et revient à 9 € pour le bois. C’est injuste, surtout pour les bons élèves qui sont passés du fioul au propane pour se verdir et qui aujourd’hui ne sont pas aidés.

Le gouvernement a déjà franchi deux grands pas, avec le fioul et le bois. Il en reste un petit dernier pour supporter ces ménages qui chauffent aux GPL, des solutions solides et fidèles qui garantissent de passer sereinement cet hiver et les prochains. La filière ne présente aucun problème de capacité d’approvisionnement et pourrait même les augmenter en cas de besoin. Cette stabilité matérielle et tarifaire rassure les industriels.

Comment ont réagi les professionnels face à la hausse des coûts de l’énergie ?

Beaucoup de professionnels cherchent à réduire leur facture. Antargaz a observé une hausse de 200 % de demandes d'entreprises depuis le mois de février pour se tourner vers le propane. Une énergie qui alimente aujourd'hui 150 000 entreprises, hors DOM-TOM. Les acteurs publics se sont inquiétés quand certains se sont réorientés vers le fioul, moins cher mais largement plus polluant. L’Etat nous a alors sollicités pour inciter à se tourner vers le gaz liquide, sauf qu’il est interdit depuis le 22 août de faire de la publicité pour des énergies fossiles.
Le passage au propane est très simple, il suffit d’installer une citerne et d’effectuer des réglages sur un brûleur. Pour que les entreprises optent pour cette énergie plus propre, il s’agirait de les aider financièrement. Nous avons suggéré à l’Etat un dispositif de crédits d’impôt afin d’amortir l’investissement dans le temps. Mais le gouvernement n’a pas jugé cela nécessaire puisqu’un afflux relatif s’est dirigé vers le butane et propane entre temps.

Comment économiser en se chauffant aux GPL ?

Une chaudière neuve et un thermostat ajusté permettent d’économiser et optimiser sa consommation. Mais comme pour le gaz naturel ou n’importe quelle autre énergie, la réponse se trouve surtout dans l’isolation.

Mon actualité personnalisable

Suivez vos informations clés avec votre newsletter et votre fil d'actualité personnalisable.
Choisissez vos thèmes favoris parmi ceux de cet article :

Tous les thèmes de cet article sont déjà sélectionnés.

  • Vos thèmes favoris ont bien été mis à jour.

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Les formations LE MONITEUR

Toutes les formations

LES EDITIONS LE MONITEUR

Tous les livres Tous les magazines

Les services de LE MONITEUR

La solution en ligne pour bien construire !

KHEOX

Le service d'information réglementaire et technique en ligne par Afnor et Le Moniteur

JE M'ABONNE EN LIGNE

+ 2 500 textes officiels

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS

Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil