En direct

Aubagne Le centre-ville pousse les murs

JEAN-MARC MATALON |  le 07/02/1997  |  LogementCollectivités localesArchitecture

- Le coup d'envoi va être donné pour l'aménagement du site des Défensions, une opération d'urbanisme de 120 millions de francs sur dix ans.

Dans quelques semaines, le projet d'extension du centre-ville entrera dans sa phase active. Il faudra compter une dizaine d'années - et 120 millions de francs d'investisse- ments - pour que le site des Défensions, qui s'étend du coeur historique de la cité aux rives de l'Huveaune, soit aménagé. D'ici à 2008, la cité de Marcel Pagnol aura changé de visage. Conservera-t-elle son âme de gros bourg convivial et sa vocation de ville entreprenante aux portes de Marseille ? Tel est l'enjeu de la vaste opération d'urbanisme qui démarre.

Commerces et services pour 650 logements

Au total, ce sont près de 10 ha libérés par des friches industrielles qui vont se transformer en un véritable quartier, imbriqué dans la trame urbaine actuelle. Cette extension du centre-ville était en gestation depuis de nombreuses années (les premières acquisitions foncières remontent aux années 70), mais la municipalité a pris son temps pour ficeler un dossier techniquement complexe et financièrement ambitieux. « Nous avons d'abord voulu associer la population à l'élaboration de cette opération, explique le député-maire Jean-Tardito. Pendant deux ans, avant que ne débute l'enquête publique, nous avons organisé une consultation à laquelle chaque Aubagnais a pu participer. Les grandes orientations ont été reprises dans les documents d'urbanisme. »

Selon la municipalité et l'aménageur du projet (Ressources et valorisation), le calendrier de l'opération devrait connaître une rapide montée en puissance. Le coup d'envoi des travaux devrait être donné dans les prochaines semaines, les premiers habitants sont attendus courant 1998, et le nouveau centre-ville ne sera achevé qu'à l'horizon 2007-2008.

A travers ce chantier, la ville poursuit un triple objectif. D'abord, recalibrer le lit de l'Huveaune, dont les inondations sont fréquentes près du centre-ville. Ensuite, regagner les berges de la rivière pour en faire un lieu de promenade. Enfin, la ZAC doit satisfaire un besoin en logements neufs (2 000 demandes sont insatisfaites) et en infrastructures. Une moyenne surface de 3 000 m2, des commerces de proximité, plusieurs services publics (Poste, Maison de la petite enfance, police municipale, Caisse des allocations familiales, Maison de la citoyenneté, médiathèque), et 650 logements (70 % en accession) devraient voir le jour .

Autant de réalisations qui entraîneront de gros travaux de voirie destinés à « coudre la ZAC dans le tissu urbain actuel », selon le voeu de Jean Tardito. « Il ne s'agit pas de créer un quartier artificiel, dit-il, mais de conforter le centre actuel pour lui permettre de résister à l'attraction de la périphérie et des villes voisines. » Cette « couture urbaine » va d'abord se traduire par la définition d'un « boulevard diagonal » reliant l'avenue Salengro au futur pont de la Planque, réalisé par le conseil général, qui permettra d'enjamber l'Huveaune et d'accéder à un nouveau parking. A l'autre bout de la zone, la municipalité a prévu de créer un « mail arboré », sorte de déambulatoire reliant le haut du cours Voltaire et un parc de 2 000 m2.

Une commune citée en exemple

L'opération va nécessiter de gros investissements pour une commune de près de 43 000 habitants, souvent citée en exemple pour son développement harmonieux et son dynamisme économique. En dix ans, ce sont 100 à 120 millions de francs qui seront injectés dans l'opération, la municipalité prenant directement en charge 10 à 15 millions.

« Ce projet ne constitue qu'une part de notre programme d'aménagement, indique Jean Tardito. Il sera mené parallèlement à une série de grands travaux destinés à faire entrer notre ville dans le XXIe siècle : notamment l'opération "porte Ouest" visant à remodeler l'entrée dans Aubagne lorsque l'on vient de Marseille, mais aussi la réhabilitation de 1 200 logements du centre ancien. Un projet pour lequel 70 à 80 millions seront investis par la commune et le secteur privé. »

MAQUETTE : Le projet des Défensions : 10 ha de friches industrielles seront transformées en vrai quartier le long des berges de l'Huveaune.

Commentaires

Aubagne Le centre-ville pousse les murs

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Prix : 0.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur