En direct

Au Simi, l’immobilier d’entreprise veut remettre les salariés au centre du projet
Le salarié devient une composante majeure du projet immobilier d'entreprise. - © © Buzzly

Au Simi, l’immobilier d’entreprise veut remettre les salariés au centre du projet

S.V. |  le 07/12/2017  | 

Avec la mise en place de nouvelles organisations de travail, l’immobilier évolue et s’adapte aux nouveaux usages des salariés. Le bien-être devient une composante indispensable pour penser les futurs mètres carrés de bureaux.

Codesign, coconstruction, communauté… le champ lexical du collectif ne cesse d’imprégner les futurs projets d’aménagement ou de déménagement des entreprises. « Les dirigeants et les consultants, quand ils pensent à de nouveaux espaces de travail, doivent redonner la juste place aux collaborateurs », expose Nathanaël Mathieu, co-fondateur et président de LBMG-Workplace, société de conseil spécialisée dans le télé-travail, à l’occasion du Salon de l'immobilier d'entreprise (Simi) qui se tient du 6 au 8 décembre 2017 à Porte Maillot (Paris XVII).

C’est ce qu’a fait la start-up Neo-Nomade, qui aide les entreprises dans la mise en place de nouvelles organisations de travail, avec la compagnie d’assurance Generali. « Leurs commerciaux, situés en province, utilisaient des bureaux vétustes et excentrés. Nous avons remplacé ces bureaux par des espaces de coworking flexibles et conviviaux, puis nous avons déployé un réseau d’espaces adaptés jusqu’en Île-de-France, où ces tiers-lieux constituaient une alternative au télétravail », explique Baptiste Broughton, cofondateur de la jeune pousse.

L’immobilier, créateur de lien social

 

« Entre 30 000 et 3 millions de personnes souffrent de burn-out en France, selon l’Institut de santé publique », constate Ella Etienne, directrice générale de Green Soluce, cabinet de conseil en immobilier. Forts de cette prise de conscience et aussi, de la médiatisation du problème, des certifications émergent pour évaluer le bien-être au travail. A l’instar du label Well qui se focalise sur sept facteurs comme la qualité de l’air, la lumière, ou encore, le fait que la conception du bâtiment encourage l’activité physique des salariés (un escalier en premier jour peut les inciter à délaisser l’ascenseur par exemple). « Avant tout projet immobilier, la direction RSE, les ressources humaines et la direction Immobilier doivent donc communiquer entre elles afin de convenir de la valeur d’usage du bâtiment. »

En d’autres termes, le bâtiment n’est plus seulement pensé pour ses performances techniques, mais aussi pour sa capacité à créer du lien social. « Les investissements ne doivent plus se concentrer sur le bâtiment seul, ils prennent aussi en compte l’évolution des espaces au fil des années », prévient Sébastien Modat, directeur marketing chez Sodexo. Une vision qui a une incidence sur les services proposés au sein de l’immeuble de bureaux. « Prenons l’exemple de The Camp, situé à Aix-en-Provence (13). Cet espace [dont le but est de rapprocher les acteurs de l’innovation – NDLR] propose des plats entièrement végétariens, de haute qualité. Cela nous a obligé à revoir notre logistique pour atteindre les standards que le lieu nous imposait », décrit Laurent Ruault, directeur de développement chez Sodexo Entreprises.

Décoration soignée, travail sur la biophilie, salles de réunion lumineuses, proximité des transports, très bonne qualité de l’air… Les critères du bureau de demain se multiplient et dépassent désormais le simple usage des utilisateurs. « Aujourd’hui, nous devons faire en sorte de créer des mètres carrés habités et non plus seulement habitables. Cela implique de créer une communauté avant même d’entrer dans les lieux », conclut Nathanaël Mathieu.

Commentaires

Au Simi, l’immobilier d’entreprise veut remettre les salariés au centre du projet

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX