En direct

Au Louvre, bientôt un grand voile pour couvrir les Arts de l'Islam

AP |  le 01/07/2010  |  ArchitectureProfessionnels

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Projets
Architecture
Professionnels
Valider

La cour Visconti, qui n'est plus actuellement qu'un grand trou, abritera en 2012 le futur département des Arts de l'Islam. La construction du projet des architectes Mario Bellini et Rudy Ricciotti démarre bientôt.

La cour Visconti, située côté Seine, recouverte "d'un foulard, d'un voile, léger, luminescent". Tel est le projet des architectes, l'italien Mario Bellini, et Rudy Ricciotti. Sélectionné en 2005, leur projet respecte les façades de la cour, commencée au XVIIe siècle et complétée au XIXe par l'architecte Visconti. Les espaces muséographiques du pavillon des Arts de l'Islam se déploieront au rez-de-chaussée et au sous-sol.

Verrière

"Ce voile rêvé il y a cinq ans doit à présent devenir réel et ce n'est pas facile du tout", a confié Mario Bellini. La réalisation de cette verrière très sophistiquée représente un véritable défi technique et esthétique. Le vitrage comprendra 1.600 triangles, légèrement différents les uns des autres pour créer les ondulations du voile. Au dessus, une "peau" en aluminium donnera une iridescence aux tons chauds, entre le vert et le rouge, a expliqué l'architecte. Encore au-dessus, une peau en aluminium plus fine, apportera une teinte dorée. Il faudra s'assurer que tout cela donne une impression "légère et délicate" alors que le voile aura quand même 1,20 mètre d'épaisseur, a relevé M. Bellini. La charpente s'appuiera sur sept fins piliers.
La verrière sera posée au premier semestre 2011.

12 mètres de profondeur

En attendant de prendre le voile, la cour Visconti est actuellement excavée à 12 mètres de profondeur. Quelques milliers de mètres cubes de terre ont été évacués par un porche large de 2,70 mètres seulement.
"Le 14 juillet, nous aurons atteint le fond", souligne Gérard Le Goff, directeur général des travaux pour la maîtrise d'oeuvre, représentant M. Ricciotti. Il précise que le sol ne recelait pas d'éléments archéologiques.
L'équipe a creusé sous l'aile qui abrite les salles où sont exposées "Le Sacre de Napoléon" de David, avec des techniques très sophistiquées. Les collections ont pu rester en place.
Les fondations ont été reprises. Des colonnes ont été coulées dans le sol, par injection de béton à très haute pression.
La création de ce nouveau département d'art islamique est un "double geste, artistique et politique", a souligné Henri Loyrette, président-directeur du Louvre, qui a à coeur de mener à bien ce projet depuis sa nomination en 2001.
"Cela permet de présenter cette très belle collection dans son ampleur", a-t-il dit. "Cela montre également la place lumineuse de ces civilisations", a-t-il ajouté.

Près de 100 millions d'euros

Le projet de doter le Louvre d'un véritable département des Arts de l'Islam a été lancé en 2003 par Jacques Chirac, qui entendait conforter la "vocation universelle" du musée le plus fréquenté au monde. Le président Nicolas Sarkozy a posé la "première pierre" il y a deux ans. Riche de 13.000 pièces, la collection d'art islamique du Louvre a sommeillé dans des réserves pendant des décennies avant d'être exposée partiellement en sous-sol dans des espaces contraints. Depuis 2008, cette section est fermée et les objets ont fait l'objet d'un inventaire minutieux en attendant leur déploiement sur 4.600 m2.
Le coût du projet se monte à 98,5 millions d'euros, financé pour un quart par l'Etat. Le reste provient du mécénat, notamment du prince saoudien al-Walid ben Talal (17 millions d'euros).

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Histoire contemporaine des paysages, parcs et jardins

Histoire contemporaine des paysages, parcs et jardins

Date de parution : 11/2019

Voir

Règlement de sécurité incendie commenté des ERP - Volume 1

Règlement de sécurité incendie commenté des ERP - Volume 1

Date de parution : 11/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur