Réalisations

Au Ghana, une bibliothèque de terre et de bois

Mots clés : Architecte - Bibliothèques, centres de documentation et de consultation d'archives - Bois - Manifestations culturelles

A Abetenim, dans la région Ashanti du Ghana, en Afrique de l’Ouest; la petite bibliothèque de la nouvelle école a été conçue par les architectes françaises Maude Cannat et Rachel Méau…

Avec un budget de 9 000 euros et pas d’électricité sur le site, il faut faire preuve d’imagination et d’intelligence! Des ressources dont ne manquent pas les architectes Maude Cannat et Rachel Méau pour cette petite bibliothèque – 164 mètres carrés – au service d’un chantier participatif économe en eau, qui a mobilisé les matériaux locaux, souvent eux-mêmes réemployés.

L’édifice, aux épais murs en pisé, est percé d’étroites fenêtres. La bibliothèque ne dévoile pas son intérieur. En y entrant, le visiteur découvre deux espaces articulés autour d’un petit patio paysager. L’un, de plain-pied depuis l’entrée est propice au travail et à la recherche. L’autre dans un renfoncement sculpté par des emmarchements en gradins, invite ce même visiteur à s’asseoir pour un moment de lecture. La forte inertie thermique des murs en terre apporte la fraîcheur à l’intérieur du bâtiment, complétée par la sur-toiture décollée et le percements en façades pour la ventilation.

La bibliothèque et son mobilier ne font qu’un. Les étagères en bois sont directement intégrées dans les parois, l’évasement des embrasures de fenêtres fait office d’assise et une longue table de travail longe le mur du patio, prête à accueillir les écoliers. Les ressources locales ont été utilisées avec minutie et parcimonie : la terre excavée pour les fondations est compactée dans les murs à l’aide de banches métalliques, le bois des coffrages est réutilisé pour le plancher, et des matériaux de récupération ont permis de réaliser les portes et toutes les finitions bois de la bibliothèque.

Les architectes responsables de l’association eskaapi, qui a encadré et piloté le projet, ont réuni une équipe d’une trentaine de volontaires internationaux et d’une dizaine d’ouvriers locaux pour travailler ensemble sur le projet. Cette bibliothèque était le premier workshop mené au village pour la nouvelle école. Depuis, trois classes supplémentaires, réalisées par trois autres équipes internationales, ont vu le jour à côté du bâtiment d’eskaapi.

 

 

Pays participants au workshop :
Afrique du Sud : Marli Swanepoel, Paul Jordaan. Allemagne : Tim Kölle. Argentine : Sofia Giber. Corée du Sud : Yeonwoo Shin. Equateur : Paulette Alvia. France : Alexandre Bourdon, Lucas Corcuera, Sarah Fabry, Akim Pavageau, Jessica Quevedo, Valentin Grasset, Olivier Bleriot, Julie Bujon, Remy Rodrigue, Bastien Limouzin-Michault, Evolène Bonnard, Tess Bourgenot, Juline Rallet, Pierre Alies, Flavian Yvon, Mathieu Roche, Phylippe Méau, Camille Esteve, Louis Cannat. Italie : Samanta Sinistri, Milena Stagni. Maroc : Hamza El Houari. Pérou : Carolina Margarita Omonte Salazar, Fabiola Cruz. Portugal : Ana Elisa Cordeiro Alves. Russie : Veronika Kudryashova

Compagnons :
Charpentiers : Anor, Mark. Maçons : Afifa, Abass (béton), Edward, Samy, Ebenezer, Opoku (terre). Ouvriers : Collins Junior, Collins Senior, Kofi, Amelia, Zinabu, Ernest, Sebe.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X