En direct

Au delà de quoi ?

par manuel orazi Traduction Anne Darmouni |  le 01/10/2008  |  ÉvénementArchitectureGironde

C’est une Biennale plutôt contradictoire que celle d’Aaron Betsky cette année. Le titre ambigu « Out There. Architecture beyond Building », laissait entendre que la réflexion théorique et la vie dans les villes occuperaient le centre de la scène tout en mettant en évidence le potentiel expressif des périodes, comme la nôtre, habituellement considérées comme « décadentes », périodes durant lesquelles, comme écrivait Sergio Bettini, « l’existence » prévaut sur « l’être ». D’autre part, au sein même de la structure des langages artistiques, « le temps » prévaut sur « l’espace », « l’expressionnisme » sur « l’impressionnisme » Les arts industriels ou appliqués, tout comme l’architecture, prévalent sur la sculpture des « statues » et sur la peinture des « tableaux », à une époque qui a donc recours plus que jamais à des catégories plus appropriées pour être en mesure de se comprendre elle-même.

On aurait pu démolir depuis ses fondations toute vulgate se basant sur le culte du « classique » ou sur la créativité des auteurs. La Biennale aurait alors été différente des autres. Mais rien de tout cela : le visiteur entrant à l’Arsenal est accueilli par une enfilade de somptueuses installations d’auteur, réalisées par les « suspects habituels » : Frank Gehry, Fuksas, Zaha Hadid, Coop Himmelb(l)au, et les autres excepté Koolhaas, le grand absent : objets griffés, sublimes virtuosités esthétiques des architectes les plus iconiques et les plus puissants de la terre.

Le fait que Betsky ait mis justement en vedette les grands architectes qui, désormais, n’ont plus besoin pour travailler de regarder « dehors », est paradoxal. Maintenant que chacun a trouvé son propre style ou sa propre marque de fabrique, ils peuvent se concentrer sur d’innombrables variations sur le thème comme, par exemple, adapter les volumes obliques et tranchants de Hadid à des bancs ou des bureaux ou encore les voiles déformées de Gehry – qui a reçu un Lion d’or saluant sa carrière – à des bijoux et [...]

Cet article est réservé aux abonnés AMC, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

Au delà de quoi ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur