En direct

Au-delà de la technique, identifier les facteurs humains

le 24/02/2012  |  Collectivités localesFrance entièreSeine-et-MarneHaut-RhinEurope

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Collectivités locales
France entière
Seine-et-Marne
Haut-Rhin
Europe
Valider

Cinq des cinquante chantiers pionniers servent de support à une étude approfondie de la Recherche et Développement (RetD) d’EDF. « Ces cinq chantiers traitent de tous les aspects, et dans le bon ordre : d’abord un bâti performant, puis des systèmes optimisés, enfin l’intégration d’énergies renouvelables », se réjouit Frédéric Marteau, chef de projet au département Énergie des bâtiments dans les territoires (Enerbat), qui emploie 130 personnes à Moret-sur-Loing (Seine-et-Marne). La RetD d’EDF investit en matériel près de 10 000 euros dans cette étude de suivi des performances énergétiques en rénovation.

À partir de la saison de chauffe 2011-2012, l’ingénieur se donne trois à cinq ans pour tirer le bilan. Présent en amont des travaux, Enerbat s’appuie sur des maîtres d’ouvrage motivés, des études thermiques fiables, des assemblages bien pensés et bien réalisés par des artisans compétents… Les cinq propriétaires ont accepté de signer des conventions qui prévoient un suivi comportemental. À partir d’une centrale d’acquisition et de sous-compteurs intégrés aux tableaux électriques, l’instrumentation repose sur des remontées d’information sous forme d’impulsions. Leur rythme dépend des objectifs et des sources, de l’éclairage à la ventilation. Sur l’ensemble des 50 chantiers, une instrumentation plus légère complétera les données détaillées sur les cinq maisons sélectionnées.

Le panel technologique inclut le système Multeo, développé par la start-up Prime Technology et mis en place sur le chantier pionnier n° 5, à Berrwiller (Haut-Rhin).

Séduisant sur le papier, le concept de stockage d’eau chaude puisée à différentes sources pourra-t-il alimenter de façon optimale les planchers chauffants et l’eau chaude sanitaire, qui nécessitent des températures différentes ? À Munster (Haut-Rhin), la RetD d’EDF a recommandé à la famille Bléger de s’approvisionner avec une laine de bois certifiée. La maison Crequi, à Mulhouse, testera une pompe à chaleur sur air extrait. Associant l’isolation thermique par l’extérieur, la ventilation double flux, un poêle à bois et l’eau chaude solaire, la maison Fuetterer de Hirsingue illustre la problématique culturelle d’une rénovation énergétique : faut-il systématiquement maintenir les colombages apparents, dans un village alsacien ? L’un des gages de réussite repose sur l’implication des fabricants, au-delà de la seule vente de matériel Le chaudiériste Zehnder et le fabricant de poêles à bois Supra ont montré l’exemple, dans ce domaine.

Un panel haut de gamme

L’originalité de l’étude de la RetD d’EDF réside dans sa coproduction, dès la phase amont, plus que dans la sophistication technologique. Les leçons attendues s’inscrivent dans un registre sociologique : « Avec les nouvelles réglementations thermiques en neuf ou en rénovation, on arrive aux limites de ce que peuvent apporter des assemblages complexes, parfois sources d’incompréhension. Les études réglementaires ne sont en aucun cas des prévisions de consommations. Pour éviter un retour de bâton, il faut se pencher sur les facteurs humains : la bonne gouvernance en amont du projet, la gestion du chantier, la formation des professionnels, le partage des responsabilités sur les performances futures », poursuit le chef de projet. La transférabilité de l’acquis des Cinquante chantiers pionniers ne coulera pas de source. Le budget moyen situe ces rénovations dans le haut de gamme. La proximité de l’Allemagne et de la Suisse, où s’approvisionne une partie de l’artisanat alsacien, entretient une culture technique spécifique. « Chaque territoire interprétera et transférera l’expérience à sa façon », conclut ainsi Frédéric Marteau.

PHOTO - CDX9553-219.eps
PHOTO - CDX9553-219.eps - © philippe eranian/toma
PHOTO - Photo 042.eps
PHOTO - Photo 042.eps - © edf
Frédéric marteau, chef de projet au département énergie des bâtiments dans les territoires (enerbat) Entre le terrain régional et les laboratoires centraux

«L ’appui scientifique et technique aux grands projets régionaux d’EDF vise un objectif démonstrateur et démultiplicateur. Plus qu’une véritable mission de recherche et développement, une étude comme celle des Cinquante chantiers pionniers amène les chercheurs de mon département à sortir de leur laboratoire, pour trouver un équilibre entre leur mission et l’intérêt du maître d’ouvrage. Parmi d’autres études de terrain comme celles que nous menons en Bretagne et en Provence-Alpes-Côte d’Azur, ce travail contribue à un changement de culture encore plus tournée vers le local au sein de la RetD d’EDF. »

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Réhabilitation énergétique et mobilité urbaine

Réhabilitation énergétique et mobilité urbaine

Date de parution : 12/2019

Voir

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Propriétés et caractéristiques des matériaux de construction

Propriétés et caractéristiques des matériaux de construction

Date de parution : 11/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur