En direct

Au Congrès des maires, l'AMF appelle à lancer l'acte 3 de la décentralisation
Edouard Philippe, ici en clôture du Congrès des maires, le 22 novembre 2018, a promis de donner de la visibilité aux élus locaux. - © Compte Twitter Edouard Philippe

Au Congrès des maires, l'AMF appelle à lancer l'acte 3 de la décentralisation

Jessica Ibelaïdene avec Romain Cayrey |  le 23/11/2018  |  Finances localesAMFAndré LaignelDotations de l'EtatEdouard Philippe

Après 1982 et 2003, l’année 2019 et la révision constitutionnelle à venir sonnera-t-elle l’heure d’une nouvelle étape pour la décentralisation ? C’est en tout cas la volonté de différentes personnalités politiques présentes au Congrès des maires, et l’objet de la résolution de l’Association des maires de France, dévoilée en clôture le 22 novembre. Si le Premier ministre a semblé vouloir renouer le dialogue, il n’a cependant pas répondu concrètement à cet appel.

Consacrer les communes dans la Constitution. Y clarifier la notion de libre administration des collectivités locales. « Faire vivre l’idée d’une République décentralisée », ainsi que consolider l’autonomie fiscale et financière. En gros, engager un « acte 3 de la décentralisation ». Tels sont les vœux de l’Association des maires de France (AMF) exprimés par son président, François Baroin, à l’issue du 101e Congrès.

Durant trois jours, dans tous les débats, les maires n’ont cessé de répéter leurs inquiétudes, leur méfiance et surtout leur impression d’être quelque peu méprisés par l’exécutif. « Les communes sont les fantassins de la République, pas des filiales de l’Etat », a eu l’occasion de dire François Baroin durant ce rassemblement d’élus locaux.

Il est encore trop tôt pour dire si les relations avec le gouvernement se sont détendues, et si la confiance reviendra. Mais l’AMF, qui avait quitté la table de la Conférence nationale des territoires, semble jouer l’apaisement. « Nous vous tendons la main, a déclaré le président de l’association au Premier ministre, venu clôturer le Congrès. Le président de la République nous a offert la sienne, hier. J’espère que nous pourrons marcher ensemble. » Sans pour autant rogner sur diverses revendications.


Ouvrir la voie à une révision de la DGF


C’est notamment le cas sur les finances locales. [...]

Cet article est réservé aux abonnés Moniteur, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

Au Congrès des maires, l'AMF appelle à lancer l'acte 3 de la décentralisation

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Dictionnaire de la fonction publique d'Etat et territoriale

Dictionnaire de la fonction publique d'Etat et territoriale

Date de parution : 12/2018

Voir

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

Les constructeurs et le risque du sol

Les constructeurs et le risque du sol

Date de parution : 11/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur