Au bord de la liquidation, Geoxia appelle l’Etat à l’aide
Une Maison Phenix - © Geoxia
Exclusif

Au bord de la liquidation, Geoxia appelle l’Etat à l’aide

Barbara Kiraly |  le 24/06/2022  |  GeoxiaMaisons individuellesFrance

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Geoxia
Logement
Maisons individuelles
France
Valider

Le constructeur de maisons individuelles Geoxia propose une offre alternative à celles déposées dans le cadre de la procédure de redressement judiciaire ouverte depuis fin mai. Cette offre a le soutien des administrateurs judiciaires, des partenaires sociaux et des salariés. Elle nécessite le soutien financier de l'Etat.

Le constructeur de maisons individuelles Geoxia (Maisons Phenix, Maison familiale, Maison Castor et Maison Briot) est placé en procédure de redressement judiciaire depuis le 24 mai dernier.

Plusieurs offres de rachat ont été proposées, mais selon une source proche du dossier, « elles ne tiennent pas la route, deux offres ne sont pas financées, et nous considérons les autres comme des offres partielles car elles ne reprennent pas les usines, ça va être catastrophique ». Rappelons que les maisons Phenix sont justement préfabriquées en atelier… Le groupe se compose de 1200 collaborateurs, qui craignent pour leur emploi et 1 600 chantiers sont en cours.

Lettre ouverte à Emmanuelle Macron et Bruno Le Maire

Les dirigeants de l’entreprise ont donc envoyé une lettre ouverte à Emmanuel Macron, et à Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique. « Le Moniteur » se l’est procurée. « Faute de repreneur à date, la liquidation judiciaire pure et simple prononcée à la fin du mois est désormais à craindre », écrivent les auteurs du courrier en préambule. Rendant difficile la livraison des projets commencés.

Interpellé sur le dossier Geoxia dans le cadre d’une conférence de presse organisée mi-juin, Loïc Chapeaux, chef du service économique de la Fédération française du bâtiment (FFB), indique : « Geoxia signe des CCMI. Ce qui signifie que les clients sont couverts par une garantie de livraison, les chantiers seront menés à leur terme. Enfin, toutes les assurances ont été contractées, les entreprises de construction seront elles aussi couvertes. »

Un procédé industriel unique… rendant difficile toute prise de relais

Mais selon Geoxia, les choses ne seraient pas si simples pour les acheteurs concernés et les sous-traitants. Selon notre source bien informée, 10 000 salariés de sous-traitants pourraient être impactés par la mise en liquidation de l’entreprise. « Jamais la profession n’a connu un sinistre de cette ampleur sur la quasi-totalité des territoires ce qui rend extrêmement compliquée la possibilité de trouver des entrepreneurs capables de se substituer à Geoxia et fait peser une grande incertitude sur les délais éventuels de réalisation », indique Geoxia dans son courrier.

Par ailleurs, en cas de liquidation judiciaire, les usines seraient mises à l’arrêt. Et les 1600 chantiers « seraient stoppés », redoute le management de l’entreprise. « La construction des maisons Phenix implique un procédé industriel unique en France qui ne pourra plus être opéré si les usines qui fabriquent les éléments constitutifs ne peuvent poursuivre leur activité, arrêt qui interviendrait immédiatement et mécaniquement dans l’hypothèse du prononcé d’une liquidation judiciaire. L’achèvement des chantiers en question ne sera donc pas possible. »

Enfin, Geoxia décrit des situations personnelles difficiles vécues par leurs acheteurs et relayées dans la presse régionale. « Les chantiers étant à l’arrêt, ils se trouvent confrontés à la nécessité de commencer à rembourser leur emprunt bancaire, parfois à devoir trouver des solutions de relogement temporaires et dans une totale incertitude sur le point de savoir quand exactement le chantier va pouvoir reprendre. »

Solution alternative qui a le soutien des deux administrateurs judiciaires

Geoxia propose donc une solution alternative, déposée dans le cadre de la procédure de redressement judiciaire, qui a le soutien des deux administrateurs judiciaires nommés pour soutenir la direction du groupe, et qui associe les salariés et les partenaires sociaux (CGT et CFDT). Ce projet de reprise a pour objectif de « terminer l’ensemble des chantiers en cours et de préserver le maximum d’emplois possibles ».

Cette offre nécessite un soutien financier de l’Etat, de l’ordre de 70 M€. « Ce financement peut prendre la forme d’un prêt FDES (fonds de développement économique et social, NDLR) ou fonds de transition. Pour 35 M€ environ il s’agit de financer le besoin en fonds de roulement et il pourra être remboursé dès qu’une solution de financement court terme pourra être mis en place. Le solde qui correspond au financement des pertes liées aux chantiers en cours pourra être remboursé in fine sur 10 ans comme un prêt subordonné », peut-on lire dans la lettre ouverte.

Pour mettre toutes les chances de leur côté, les dirigeants de Geoxia proposent même qu’un manager « qui aurait la confiance de l’Etat » soit associé à la direction, afin que la puissance publique puisse s’assurer « de la mobilisation efficace des fonds ». Cette offre sera examinée par le tribunal le 28 juin prochain. A cette date, il devra se prononcer sur la liquidation de l’entreprise.

Commentaires

Au bord de la liquidation, Geoxia appelle l’Etat à l’aide

Votre e-mail ne sera pas publié

FB 59

24/06/2022 14h:29

Au vu de la tenue des chantiers et le suivis des dossiers... La situation de GEOXIA ne m'étonne qu'à moitié... pour avoir assisté des client de PHENIX ....

1 réponse

Ptitlouis69005

24/06/2022 23h:18

Tout à fait d'accord avec vous.J'ai vu la même chose. Un maître d'œuvre

Votre e-mail ne sera pas publié

RoméoL

25/06/2022 04h:02

Il est urgent que des margoulins comme geoxia et toutes leurs filiales de merde soient liquidés sans que le moindre centime d'argent public ne soit déboursé! Ce sont de vulgaires mafieux qui ne méritent que la prison.

Votre e-mail ne sera pas publié

Amal

25/06/2022 07h:57

Mon mari est salarié Maison phénix depuis 24 ans à 58 ans ça va être compliqué.

Votre e-mail ne sera pas publié

Taïga 31

25/06/2022 10h:26

Bonjour, cela devait arriver depuis longtemps par leur manque de sérieux déjà sur les chantiers des clients ,alors je n imagine même pas au niveau des dirigeants j ai une maison phénix et j'ai dû me battre tout le long des travaux, ouvriers absents, conducteur des travaux négligent et désagréable, matériaux qui disparaissent par enchantement ,maison construite en 2009 avec ses malfaçons et je vous parle même pas du chef des travaux alcoolisés lorsque qu qu'il venait constater un désordre sur la construction

1 réponse

NRV84

27/06/2022 10h:03

Bonjour, en reponse à Taïga 31, je comprend son commentaire, mais il ne faut pas généraliser. Nous avons fait construire en 2004 une maison de 120m2 par Phénix sans aucun accros, que ce soit par le personnel de chantier que les commerciaux. Nous avons été très satisfaits de notre acquisition et étions prêts à renouveler notre expérience lorsque nous l'avons "très bien" revendue pour changer de région en 2013, malheureusement ils n'avaient pas de modèles qui correspondaient à nos envies. J'espère qu'ils pourront reprendre leurs activités et je souhaite bon courage aux clients en galère et au personnel.

Votre e-mail ne sera pas publié

Stéphane

25/06/2022 15h:18

Bonjour, Je fais parti des clients pris en otage par ce constructeur, depuis janvier je rembourse mon crédit pour un simple trou sur mon terrain et des matériaux déposés sur mon terrain

Votre e-mail ne sera pas publié

Rabaud

25/06/2022 15h:42

Bonjour Personne se pose la question du pourquoi et comment le groupe GEOXIA est en liquidation ? Tous les sous traitants et clients n'ont que leurs yeux pour pleurer ! C'est l'état qui va renflouer les caisses ! Et l'état c'est qui ? Qui sont les dirigeants et quel est leur avenir à eux ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Nono 80

25/06/2022 18h:48

Des clowns entourés de bons à rien,a vouloir trop de bénéfices aux mépris des clients pris pour des cons.mangez Mr et Mme....

Votre e-mail ne sera pas publié

Réglisse

25/06/2022 19h:59

Nous avons signé pour le changement de notre toiture et pignon de notre maison nous avons versé un acompte est ce qu'on rentre dans la situation actuelle en ayant signé avec phénix évolution ?

Votre e-mail ne sera pas publié

carri

25/06/2022 23h:37

l'état n'a pas a financer une société privée. la banque est responsable d'avoir financer les desficites. l'entreprise a pratique des prix bas. La course au chiffre d'affaire et marge négative les dirigeants responsable doivent participer au remboursement de la dette.

Votre e-mail ne sera pas publié

Mann

26/06/2022 09h:08

Il fallait travailler correctement aux lieux de faire des mal façon partout il ne mérite pas d être aidée par l état Pour toute simple raison il ne savent contrôle les travaux c'est vraiment nécessaire il doit fermer voilà un point c'est tout

Votre e-mail ne sera pas publié

melanch

26/06/2022 12h:37

Catastrophe pour les salariés du terrain Exécutif management et pseudo direction ne sont pas à plaindre et devraient mètre la main dans leur poche pleine pour aider leurs salariés qui les ont bien enrichi

Votre e-mail ne sera pas publié

patlem

27/06/2022 07h:05

Bonjour, Intéressant vos commentaires sur la sûreté et la sécurité, pour votre information un inspecteur peut contrôler dix fois le même site et le même professionnel sans jamais trouver aucune non-conformité et un deuxième inspecteur sur ce même site et pour le même professionnel peut trouver des non-conformités récurrentes... Que les dirigeants n'oublient pas de demander la confirmation des dérogations locales devant des Lois Francaises et des Normes Francaises et Européennes et Internationales ... Bien cordialement.MONSIEUR

Votre e-mail ne sera pas publié

MARTIN

27/06/2022 07h:06

Pour achever les travaux il ne devrait pas y avoir de difficultés car les CMI comme d autres professions comme les administrateurs de biens doivent avoir des garanties financières ....le pb c est que certains groupes , les plus importants , créent des structures spécifiques pour délivrer ces garanties ....et quand le groupe s effondre le garant avec .... C est une perversion de la loi ....largement pratiqué pas les grands groupes !!!! Il en va de même dans d autres professions qui sont soumis a des garanties financières EX les administrateurs de biens , agents immobiliers .... Rappelons que cette obligation de garanties financières trouve sa raison d être dans le fait que ces acteurs détiennent des fonds de leur clients. En cas de liquidation le particulier n a pas sa maison et en plus perd ses acomptes .....! Cela devrait relever du pénal ....et l interdiction de garanties financières non autonomes .

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil